Récapitulatif Challenge Pavé de l’été 2019

 

Acr0 : Le fleuve céleste, Guy Gavriel KAY ; Justicière tome 1 et tome 2, Brandon SANDERSON
Aifelle : L’appel du coucou, Robert GALBRAITH
Alys : The Agony and the Ecstasy, Irving STONE
Anne : Harry Potter et les reliques de la mort, J.K. ROWLING ; La prisonnière du temps, Kate MORTON
Aproposdelivres : Octobre, Soren SVEISTRUP ; Tout le bleu du ciel, Mélissa DA COSTA
Ariane : L’île, Malevil, Robert MERLE
Athalie : Les disparus, Daniel MENDELSOHN ; Le lys de Brooklyn, Betty SMITH
Belette : L’esprit des morts, Andrew TAYLOR ; Harry Potter et la coupe de feu, J.K ROWLING ; La dame en blanc, Wilkie COLLINS
Brize : Dans les angles morts, Elizabeth BRUNDAGE ; La chasseuse de trolls, Stefan SPJUT ; L’échelle de Jacob, Ludmilla OULITSKAIA ; Vestiges, Laurence SUHNER ; Cavalier vert – tome 1, Kristen BRITAIN
Céline : Une vie comme les autres, Hanya YANAGIHARA
Christelle
Clara
Dasola : L’homme aux deux ombres, Steven PRICE
Emma : Le nouveau nom (L’amie prodigieuse, tome 2), Elena FERRANTE ; Toute la lumière que nous ne pouvons voir, Anthony DOERR ; Les anonymes, R.J. ELLORY ; Le chardonneret, Donna TARTT ; L’enfant perdue (L’amie prodigieuse – 4), Elena FERRANTE
Enna : Blanc mortel (T4) (Lethal White), Richard GALBRAITH
Icath : Ces messieurs de Saint-Malo, Bernard SIMIOT ; Les dames du faubourg, Jean DIWO ; Terres de sang – L’Europe entre Hitler et Staline, Timothy SNYDER
Inganmic : Le fils, Philipp MEYER ; Tout cela, je te le donnerai, Dolores REDONDO ; Docteur Sleep, Stephen KING ; L’immeuble Christodora, Tim MURPHY ; L’équilibre du monde, Rohinton MISTRY ; Le temps où nous chantions, Richard POWERS ; La Gana, Jean DEUX ; Magic Time, Doug MARLET
Kathel : Les disparus, Daniel MENDELSOHN ; N’essuie jamais de larmes sans gants, Jonas GARDELL
Keisha : Long Island, Christopher BOLLEN
Krol : Le fils, Philipp MEYER
La Geekosophe : Les contacteurs – tome 1, Christian LEOURIER ; Kafka sur le rivage, Haruki MURAKAMI ; Les derniers hommes, Pierre BORDAGE ; La neuvième tombe, Stefan AHNHEM ; Sleeping Beauties, Stephen KING
Laurence : Collected Short Stories, Roald DAHL (1)
Le livre d’après : Selfies, Jussi ADLER-OLSEN ; Les prisonniers de la liberté, Luca DI FULVIO
Lhisbei : Anatèm – tome 1, Neal STEPHENSON
L’or rouge : La prisonnière du temps, Kate MORTON
Lullaby : La trilogie Yann Solo, Ann C. CRISPIN
Lune
Lutin
Maêlle : 22/11/63, Stephen KING
Mamitou : Les Dukay, Lajos ZILAHY (1)
Manika27 : Les déracinés, Catherine BARDON
Mara : La communauté des Sœurs (Dune – Les origines – tome 1), Les Mentats de Dune (Dune – Les origines – tome 2) , Brian HERBERT & Kevin J. ANDERSON ; A l’ombre de l’arbre Kauri (Lizzie et Michael – tome 2), Les larmes de la déesse maorie (Lizzie et Michael – tome 3), Sarah LARK ; L’été des quatre rois, Camille PASCAL ; La dernière reine, Philippa GREGORY
Marilyne : Le Maître et Marguerite, Mikhail BOULGAKOV
Martine : Le cortège de la mort, Elizabeth GEORGE
Mimipinson : Le sport des rois, C.E. MORGAN ; Un siècle américain tome 3 : Notre âge d’or, Jane SMILEY ; Le chant du bourreau, Norman MAILER ; Le lys de Brooklyn, Betty SMITH ; Il est à toi ce beau pays, Jennifer RICHARD
Noukette : Blanc mortel, Robert GALBRAITH
Papillon : Notre âge d’or, Jane SMILEY ; Les jours, Sylvain OUILLON ; Francis Rissin, Martin MONGIN ; Un fleuve de fumée, Amitav GOSH ; Le musée de l’innocence, Orhan PAMUK
Passion Culture
Patrice
Penny Wordful : Les furtifs, Alain DAMASIO ; Dominium Mundi Livre II, François BARANGER
Praline : Les furtifs, Alain DAMASIO ; 4321, Paul AUSTER ; Un long chemin vers la liberté, Nelson MANDELA ; L’œuvre de Dieu, la part du diable, John IRVING
Sandrion : La huitième vie, Nino HARATISCHWILI
SD49 : Le gang des rêves, Luca DI FULVIO ; Rêver, Franck THILLIEZ
Sylire : Blanc mortel, Robert GALBRAITH ; Americanah, Chimamanda Ngozi ADICHIE
Tom Left : Les Tripodes, John CHRISTOPHER
Tigger Lilly : Nouvelles complètes – 1963-1970, J.C BALLARD
Titou : La sorcière, Camilla LACKBERG
TmbM : La fabrique des salauds, Chris KRAUS ; Solénoïde, Mircea CARTARESCU ; Malevil, Robert MERLE ; 22/11/63, Stephen KING
Valentyne : 1Q84 – Livre 3, Haruki Murakami ; Les perroquets de la place d’Arezzo, Eric-Emmanuel SCHMITT ; Il faut qu’on parle de Kevin, Lionel SHRIVER ; L’art de la joie, Goliarda SAPIENZA ; L’enfant du Danube, Janos SZEKELY ; Americanah, Chimamanda Ngozi ADICHIE
Valeriane : Rose Madder, Stephen KING ; Baton rouge, Patricia CORNWELL
Vert
Wakanda
Yogo
Yuki no tsuru : La chute des géants, Ken FOLLETT ;  L’art de perdre, Alice ZENITER

(1) Les avis des non blogueurs :

Mamitou
Les Dukay ,  Lajos ZILAHY – éditions Folio – 809 pages
Nous suivons l’histoire d’une famille aristocrate hongroise, les Dukay, début du 20 ème siècle.
Le comte Dukay essaie, tant bien que mal, de maintenir un semblant d’autorité sur ses quatre enfants. Il n’a pas mal de fil à retordre avec ses rejetons.
Jugez plutôt…
Il y a Rere, jeune garçon rejeté par les siens car légèrement « retardé » alors que c’est un personnage des plus attachants.
Kristina, fantasque, qui espère épouser un roi depuis qu’une voyante lui a prédit qu’elle « tiendrait entre ses mains le coeur d’un roi »… (sic!)
Janos aura quant à lui un destin assez sinistre car il s’engagera dans le Parti fasciste des croix fléchées.
Gyôrgy, un autre fils du comte, devra attendre 4 ans de fiançailles avant de pouvoir épouser sa fiancée américaine !
Reste le personnage le plus exquis : la jeune Zia. Elle sera élevée par une gouvernante française aux idées révolutionnaires et qui va insuffler à la jeune femme sa fantaisie et sa détermination. Nous avons droit d’ailleurs à quelques scènes cocasses avec cette nounou.
A travers l’histoire de ces personnages, Lajos Zilahy évoque la fin de l’empire austro-hongrois, les événements historiques sont toutefois effleurés;
Quelques longueurs, j’ai trouvé, dans les descriptions des repas, des fêtes…
Mais, lisez-le surtout si vous avez aimé Downton Abbey ! C’est comme ça que mon libraire m’avait présenté ce pavé !

Laurence
Collected Short Stories, Roald DAHL
Mon premier et seul pavé de mon été : « Collected Short Stories » de Roald DAHL, 763 pages dans l’édition Penguin. Yes, j’ai lu un pavé in english et je l’ai fini mardi, dans la dernière ligne droite, ouf il était temps ! Je n’ai pas un niveau d’anglais des plus élevés, mais je n’ai pas eu de difficultés à lire ce livre.
Aperçu dans la bibliothèque de ma sœur, ce livre a attiré mon attention car je ne connaissais Roald DAHL qu’en tant qu’auteur jeunesse avec « Mathilda » ou « Charlie et la chocolaterie ». Hé bien, je suis très contente d’avoir fait la connaissance d’un autre pan de ses œuvres car j’ai passé d’excellents moments avec ce livre (d’ailleurs, je me demande si je vais le rendre à ma sœur…).
Ce livre rassemble 4 recueils de nouvelles et 8 nouvelles supplémentaires, soit au total presque 50 nouvelles pour adultes écrites à partir de 1945. Tout résumé est donc impossible. Alors, que dire ?
Que chacune de ces nouvelles est différente ; que Roald Dahl est le roi de la chute ; que certaines nouvelles peuvent faire utilement réfléchir ; que d’autres sont à la fois cruelles et drôles ; que l’humour noir, très noir même parfois, so british, est bien présent dans ces textes.
Parmi les nouvelles de ce pavé, dix nous plongent dans la vie et les tourments des pilotes de la RAF pendant la seconde guerre mondiale, en Grèce, en Afrique, en Libye. L’auteur lui-même a été pilote de chasse pendant cette guerre. Il a combattu en Grèce, en Egypte et en Syrie et a été gravement blessé en Lybie. Ces 10 nouvelles m’ont laissé une impression différente des autres, elles sont empreintes de réalisme, de tristesse.
Je lis très rarement des nouvelles et quand on n’y pense, prendre un recueil de nouvelles en guise de pavé est un peu curieux, mais je suis ravie de cette lecture estivale.
Merci encore pour ce challenge ! J’avais préparé un second pavé pour cet été, mais Roald Dahl ayant pris tout mon temps, ce second livre est retourné sur son étagère. Donc, s’il y a une édition 2020 du challenge de l’été, je suis déjà prête.

 

 

 

 

224 commentaires sur “Récapitulatif Challenge Pavé de l’été 2019

    1. Ah, c’est marrant, je me souviens m’être renseignée à son sujet cette année, je ne sais plus ce qui avait attiré mon attention sur l’écrivain et son œuvre ! Curieuse de savoir ce que tu en penseras, en tout cas !

      J'aime

    1. Mais j’avais même pas eu le temps d’enregistrer ton inscription que tu avais déjà posté ton lien ^^ ! ça, c’est du challenge réussi instantanément ! Premier pavé de l’été du récapitulatif, en tout cas 🙂 !

      Aimé par 1 personne

    1. Ah mais j’avais pas vu ton commentaire, Mara ! Apparemment, comme ce récapitulatif est une « page » et non pas un billet, l’appli WP sur mon téléphone (dont je me sers cette année pour être au courant des commentaires sur le blog, plutôt que de recevoir des mails d’alerte) ne me les notifie pas (pas cool, va falloir que je regarde ça de plus près) ! Bref, avec un peu de retard, félicitations pour ce premier pavé (et ta réussite au challenge, bien sûr), prélude à de nombreux autres, je n’en doute pas 😉 !

      J'aime

    1. Eh oui, ça chôme pas dans ce challenge (dit celle qui a déjà lu 2 pavés dans son petit coin et préparé 2 vagues brouillons, toujours mis au net) !

      J'aime

    1. Cette trilogie, je l’avais repérée mais, malgré de bons échos, je crains de m’y ennuyer un peu… et ce n’est pas ton billet qui va me persuader du contraire 😉 ! (et déjà 2 pavés 👏 !)

      J'aime

    2. Décidément, Blogspot ne m’aime pas : comme pour Inganmic, mon commentaire d’hier chez toi n’est pas passé ! Bravo pour ce deuxième pavé (et tu as bien fait de m’indiquer le nombre exact de pages que tu constatais sur ton exemplaire, au moins j’aurai les bonnes infos sur ce bouquin) 🙂 !

      J'aime

    1. Ce pavé-là, il aurait pu être recalé et avec un tel avis, je ne pense pas qu’on le reverra de sitôt dans ce challenge (que tu viens de réussir, Dame Belette, il a au moins cet avantage !) !

      Aimé par 1 personne

    1. Ton commentaire était bien passé (et j’en ai déposé un chez toi, on va voir si c’est OK, pour le moment il ne s’affiche pas), donc j’ai supprimé le suivant. Je n’ai activé la modération que pour ceux qui n’ont jamais commenté sur le blog (il arrive aussi que certains commentent à nouveau, mais en modifiant leurs paramètres initiaux de connexion, du coup ils se voient modérés car non reconnus).
      Deuxième pavé enregistré (mais pas dans ma liste de pavés potentiels 😉 ) !

      J'aime

    1. Le King ne manque pas de ressources pour ce qui est des pavés, et au moins, ils ne sont pas du genre à vous tomber des mains ! (Et de 3, déjà !)

      J'aime

    1. Un pavé que je suis ravie d’ajouter au récapitulatif du challenge (Harry Forever !) 🙂 ! Bravo pour ce challenge réussi, Anne, et à bientôt !

      J'aime

    1. Aïe, c’est justement ce que je crains dans ce roman, les longueurs éventuelles ! Beau pavé, en tout cas, qui te permet de réussir ton challenge 👏 !

      J'aime

  1. Les Tripodes, John Christopher – Ed. L’École des loisirs, 609 pages

    Ignorant totalement l’existence de cette trilogie avant sa réédition, je me suis vite laissé tenter par les aventures de Will après un bref coup d’œil à la quatrième de couverture (et un intensif discours de mon libraire). L’ouvrage « Les Tripodes » est un appel à l’aventure, une promesse de dépaysement dans un futur médiéval dystopique, où l’humanité semble asservie par des Maîtres bien à l’abri à bord d’engins métalliques à trois pattes.
    La trilogie des Tripodes est également un récit d’anticipation datant de la fin des années 60, étonnamment (voire tragiquement) toujours d’actualité, sur les conflits majeurs de l’Homme sur le plan politique, les idéaux, la soif de liberté et les valeurs fraternelles. Une œuvre jeunesse riche, intrigante et surtout fondatrice du genre, tant on y reconnait nombre d’éléments qui en font le sel et ont inspiré les auteurs des 50 dernières années.
    Mais ce qui en fait sa force avant tout, ce sont les personnages. John Christopher est un des rares auteurs à créer de vrais individus, bien réels et authentiques. C’est un plaisir de suivre l’histoire et découvrir l’univers à travers la narration de Wil, tant on peut se reconnaitre à travers lui. Il est fougueux, curieux, impulsif, imparfait, jamais mis sur un piédestal, loin des héros adolescents habituels, parfaits malgré leurs imperfections et destinés à devenir des héros mythiques. Et c’est également le cas avec les autres protagonistes tels que Fritz, Beanpole, Henry ou Julius, tous aussi imparfaits et complémentaires de Will.
    En revanche, si vous êtes amateur de révolutions épiques et batailles grandioses pour la liberté, vous allez vite être déçus. Les combats se déroulent à tailles humaines (parfois trop facilement), de manière stratégique et sont le fruit de péripéties palpitantes, mais souvent dénuées d’actions (mis à part quelques actes de bravoure dans le tome 3).
    Une découverte passionnante, rééditée aux éditions L’École des loisirs en une intégrale de 609 pages, qu’il faut absolument dévorer tant elle est prenante et facile à lire.

    Aimé par 1 personne

      1. Je ne connaissais pas du tout ! C’est bien que l’Ecole des loisirs l’ait réédité en tout cas. Et que ce soit ou non ton unique pavé, bravo pour ce challenge réussi 🙂 !

        Aimé par 1 personne

    1. Encore un beau pavé ! Dommage que le tome 3 ne soit pas encore traduit en français (mais peut-être arriveras-tu, je vois que tu comptes essayer, à le lire en anglais).
      A bientôt !

      J'aime

  2. Les Dukay de Lajos Zilahy est mon pavé de l’été. 809 pages en Folio.

    Nous suivons l’histoire d’une famille aristocrate hongroise, les Dukay, début du 20 ème siècle.
    Le comte Dukay essaie, tant bien que mal, de maintenir un semblant d’autorité sur ses quatre enfants. Il n’a pas mal de fil à retordre avec ses rejetons.
    Jugez plutôt…

    Il y a Rere, jeune garçon rejeté par les siens car légèrement « retardé » alors que c’est un personnage des plus attachants.

    Kristina, fantasque, qui espère épouser un roi depuis qu’une voyante lui a prédit qu’elle « tiendrait entre ses mains le coeur d’un roi »… (sic!)

    Janos aura quant à lui un destin assez sinistre car il s’engagera dans le Parti fasciste des croix fléchées.

    Gyôrgy, un autre fils du comte, devra attendre 4 ans de fiançailles avant de pouvoir épouser sa fiancée américaine !

    Reste le personnage le plus exquis : la jeune Zia. Elle sera élevée par une gouvernante française aux idées révolutionnaires et qui va insuffler à la jeune femme sa fantaisie et sa détermination. Nous avons droit d’ailleurs à quelques scènes cocasses avec cette nounou.

    A travers l’histoire de ces personnages, Lajos Zilahy évoque la fin de l’empire austro-hongrois, les événements historiques sont toutefois effleurés;
    Quelques longueurs, j’ai trouvé, dans les descriptions des repas, des fêtes…

    Mais, lisez-le surtout si vous avez aimé Downton Abbey ! C’est comme ça que mon libraire m’avait présenté ce pavé !

    Aimé par 1 personne

    1. Ah mais je n’en avais jamais entendu parler, alors que ça a l’air très bien (bon, j’ai noté les quelques longueurs, quand même) ! Et comme j’ai aimé Downton Abbey (pas suivi jusqu’au bout, n’ayant pas réussi à me remettre de certaine disparition brutale 😉 ), je suis moi aussi dans le créneau des lecteurs auxquels le roman est susceptible de plaire !
      Merci pour cette découverte, Dominique !

      J'aime

    1. Un roman que je ne connaissais pas du tout ! C’est bien que ton choix t’ait satisfaite car c’était un beau pavé ! Challenge réussi 🙂 !

      J'aime

  3. Salut – salut ! Bientôt, je te donne le lien pour mon premier pavé terminé, je le publie ce dimanche 😉 Question : j’ai commencé « L’Art de Perdre » de Alice Zénither, est ce que ça compte comme pavé, il fait 603 pages mais le prologue commence à la page 7 ?

    J'aime

    1. Done and well done, congrats ! Tu sembles avoir trouvé, avec cette intégrale des nouvelles de Ballard, une mine de pépites inépuisable ! (et n’aie pas trop de regret pour ton livre en cours : avec 60 pages, il était quand même un peu loin des 600 requises)

      Aimé par 1 personne

  4. Coucou, voici ma deuxième participation à ton pavé : >700 pages !

    Harry Potter – T04 – Harry Potter et la coupe de feu ‭:‬ J.K. Rowling [LC avec Bianca] [Challenge thriller & polars – 20]
    https://thecanniballecteur.wordpress.com/2019/08/21/harry-potter-t04-harry-potter-et-la-coupe-de-feu-%e2%80%ad%e2%80%ac-j-k-rowling-lc-avec-bianca/

    En principe, j’ai encore une LC en septembre avec Bianca, « La dame en blanc » et ça fait 666 pages…. 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Ouf, c’est du lourd effectivement, d’après ce que je viens de lire dans ton billet …
      Bon week-end à toi aussi et bravo pour ce pavé difficile.

      J'aime

    1. Avec ce premier pavé, c’est déjà gagné pour ton challenge, félicitations 🙂 !
      Comme « Les furtifs » attendent mon bon vouloir dans ma PAL numérique (je crains un peu les longueurs), je suis allée directement à la conclusion de ton billet (je préfère découvrir) … qui ne m’a pas rassurée au sujet desdites longueurs ^^ !

      J'aime

    1. ça ne m’étonne pas que tu aies mis du temps à le lire : je l’avais repéré mais sans m’y risquer car il me semblait assez aride.

      J'aime

    1. Une challengeuse qui m’est proche l’a aussi lu récemment et en parlera bientôt sur mon blog (elle m’a d’ailleurs laissé son exemplaire donc c’est quand je veux) !
      Bravo pour ce troisième pavé 🙂 !

      J'aime

    1. Un pavé qui t’a donné du mal, je vois (et lu en anglais, en plus) ! Tu n’en as que davantage de mérite dans ta réussite au challenge 🙂 !

      J'aime

    1. Mimipinson l’a lu il y a peu, dans le cadre du challenge elle aussi, et l’a davantage apprécié que toi (c’est bien, ça nous donne deux points de vue).

      J'aime

    1. Bien joué avec ce quatrième pavé qui s’est avéré « un formidable roman » ! Et on verra bien si le 5ème est dans les temps 🙂 !
      Merci pour tes encouragements (je cartonne un max !) !

      J'aime

  5. Hello,

    Voici mon premier pavé : le nouveau nom d’Elena Ferrante avec 623 pages (http://emma.et.son.petit.monde.over-blog.com/2019/07/le-nouveau-nom-l-amie-prodigieuse-2-d-elena-ferrante.html )
    Comme j’ai eu la flemme d’écrire sur mon blog cet été, je commence maintenant à les rédiger, il y en a d’autres à venir, et je m’en excuse car je sais que tu es en plein déménagement 🙂 Je te souhaite beaucoup de courage, mais pour avoir beaucoup déménagé pendant 12 ans, on finit par être rôdée 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Ne t’inquiète pas, tes pavés seront dûment enregistrés 🙂 !
      (et pour ce qui est des déménagements, j’en ai fait toute ma vie, puisque c’était déjà mon lot avec mes parents, donc pour être rôdée, je suis rôdée … mais je trouve ça toujours aussi ch…t ^^ !)

      J'aime

  6. Et bonjour,
    Deuxième et dernière participation pour moi… mais avec deux beaux bébés de 848 et 849 pages.
    Il s’agit du troisième tome de la série qui a été découpé en deux volumes pour la version française
    Justicière, Brandon SANDERSON (Les Archives de Roshar – tome 3)
    http://livrement.com/justiciere-brandon-sanderson/

    Je te souhaite de l’énergie pour les dernières tâches à réaliser et le déménagement !

    Aimé par 1 personne

    1. Et hop, un pavé qui compte double (ça te fait donc trois pavés au compteur, bravo !) ! Et, honte à moi, je n’ai même pas fini le premier tome des Archives : j’aimais bien, mais je trouvais que ça n’avançait pas assez (y reviendrai-je ? je ne sais pas, en tout cas le volume n’a pas été viré à l’occasion du déménagement, je l’ai toujours) …

      J'aime

      1. Merci 🙂
        La question se pose ! Je n’avais pas été complètement convaincue par le premier tome… au point de laisser le deuxième patienter un an avant que mon intérêt reprenne un peu de grandeur. Et j’ai bien plus adhéré ! Après, il faudrait voir pourquoi tu n’as pas accroché au premier tome 🤔

        J'aime

  7. J’ai failli oublier de te laisser mon lien ! Je me suis régalée avec le dernier tome des aventures de Cormoran Strike, je trépigne de lire la suite maintenant (accro !) 700 pages en moins 5 jours, un record me concernant 😉 https://aliasnoukette.fr/blanc-mortel-robert-galbraith-j-k-rowling/
    Bon, j’ai aussi lu le dernier tome de l’Amie prodigieuse mais pas de billet. Du coup, je m’autocongratule pour ces deux beaux pavés ! Vivement l’été prochain !

    Aimé par 1 personne

    1. Et moi je te congratule au moins pour ce pavé chroniqué (mais tu as encore le temps de chroniquer l’autre), qui te permet de réussir ton challenge 🙂 !

      J'aime

    1. Ah oui, je l’avais repéré, lui aussi. Mais il n’avait rien de prioritaire et d’autres ont été choisis. Ce que tu en dis me confirme l’impression que j’en avais eue au vu des critiques lues précédemment.

      J'aime

    1. Ton lien vers mon blog est arrivé quand j’étais en train de mettre à jour la page, alors hop, je l’ai enregistré 🙂 !
      Merci pour ta belle participation SF (et pour tes encouragements) !

      J'aime

    1. C’est un roman que je vois régulièrement passer dans le challenge et les lecteurs sont, comme toi, contents de leur choix !
      Bon début d’automne à toi aussi (et pour ce qui est du déménagement, on y est presque : c’est mercredi !) et encore bravo pour ta belle participation 🙂 !

      J'aime

    1. Et à nouveau un titre que, comme ton précédent, je ne connaissais pas (mais dont je pense qu’il me plairait) !
      Comme je viens de le dire à Valentyne, encore bravo pour ta belle participation 🙂 !

      J'aime

  8. Coucou, voici ma 3ème et dernière participation à ton challenge : « La dame en blanc » de Wilkie Collins (666 pages).

    Comme je te l’avais signalé, je suis en LC et ma binôme vient à peine de terminer le livre (je l’ai lu en 2 jours de mon côté), je ne sais donc pas quand on postera nos chroniques, mais la mienne est déjà écrite et je viens de la poster sur Babelio.

    C’est donc ce lien que je te donne. Si on poste avant la date clôture, tu auras la notification sur ton téléphone, mais dans le cas contraire, je suis prudente et je passe par Babelio 😉

    https://www.babelio.com/livres/Collins-La-dame-en-blanc/25075/critiques/2023440

    J'aime

  9. Hello,
    Si tu pensais que j’allais te laisser aménager tranquillement et te reposer, c’est raté 🙂

    Voilà un petit pavé assez exigeant de 787 pages qui m’a occupée 7 semaines cet été !

    http://emma.et.son.petit.monde.over-blog.com/2019/09/le-chardonneret-de-donna-tartt.html

    Voilà il y en aura peut-être un petit dernier mais pour l’instant je ne l’ai pas encore terminé…
    Bon aménagement, le plus dur est fait 🙂

    Aimé par 1 personne

  10. Mon premier et seul pavé de mon été : « Collected Short Stories » de Roald DAHL, 763 pages dans l’édition Penguin. Yes, j’ai lu un pavé in english et je l’ai fini mardi, dans la dernière ligne droite, ouf il était temps ! Je n’ai pas un niveau d’anglais des plus élevés, mais je n’ai pas eu de difficultés à lire ce livre.
    Aperçu dans la bibliothèque de ma sœur, ce livre a attiré mon attention car je ne connaissais Roald DAHL qu’en tant qu’auteur jeunesse avec « Mathilda » ou « Charlie et la chocolaterie ». Hé bien, je suis très contente d’avoir fait la connaissance d’un autre pan de ses œuvres car j’ai passé d’excellents moments avec ce livre (d’ailleurs, je me demande si je vais le rendre à ma sœur…).
    Ce livre rassemble 4 recueils de nouvelles et 8 nouvelles supplémentaires, soit au total presque 50 nouvelles pour adultes écrites à partir de 1945. Tout résumé est donc impossible. Alors, que dire ?
    Que chacune de ces nouvelles est différente ; que Roald Dahl est le roi de la chute ; que certaines nouvelles peuvent faire utilement réfléchir ; que d’autres sont à la fois cruelles et drôles ; que l’humour noir, très noir même parfois, so british, est bien présent dans ces textes.
    Parmi les nouvelles de ce pavé, dix nous plongent dans la vie et les tourments des pilotes de la RAF pendant la seconde guerre mondiale, en Grèce, en Afrique, en Libye. L’auteur lui-même a été pilote de chasse pendant cette guerre. Il a combattu en Grèce, en Egypte et en Syrie et a été gravement blessé en Lybie. Ces 10 nouvelles m’ont laissé une impression différente des autres, elles sont empreintes de réalisme, de tristesse.

    Je lis très rarement des nouvelles et quand on n’y pense, prendre un recueil de nouvelles en guise de pavé est un peu curieux, mais je suis ravie de cette lecture estivale.
    Merci encore pour ce challenge ! J’avais préparé un second pavé pour cet été, mais Roald Dahl ayant pris tout mon temps, ce second livre est retourné sur son étagère. Donc, s’il y a une édition 2020 du challenge de l’été, je suis déjà prête.

    Aimé par 1 personne

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :