« Sheppard Lee », Robert Montgomery Bird

Philadelphie, début du 19ème siècle Sheppard Lee est un gentleman farmer vivant confortablement des revenus de ses terres, dont il ne s’occupe pas personnellement car il est trop paresseux pour cela. Ne s’employant à rien, il essaie vainement de trouver quelque occupation pour ne pas s’ennuyer à longueur de temps. Son régisseur finit par le... Lire la suite →

« Le jour d’avant », Sorj CHALANDON

Quarante ans après la catastrophe de Liévin, dans laquelle son frère Joseph a trouvé la mort, Michel est toujours hanté par le drame. Il avait 16 ans alors, admirait son frère plus que tout au monde et comptait bien le rejoindre à la mine. Mais l'accident, qui a coûté la vie à 42 mineurs, en... Lire la suite →

« Frontier Hotel », Alan WATT

Après 13 ans de vie commune, Alice se décide à quitter son mari, une rock star bien plus âgée qu’elle. A court d’essence et d’argent, elle atterrit dans coin perdu de l’Oregon, Waiden. Elle loge dans le sordide Frontier Hotel puis trouve un emploi de fortune. A Waiden, elle fait la connaissance de Webb Cooley,... Lire la suite →

« La fille au revolver », Amy STEWART

Etats-Unis, été 1914, aux alentours de New York L’automobile du riche industriel de la soie, Henry Kaufman, percute la carriole des trois sœurs Kopp. Plus de peur que de mal chez celles-ci, mais une carriole inutilisable et dont la remise en état s’élève à cinquante dollars, somme considérable pour des jeunes femmes qui tirent déjà... Lire la suite →

« Quand sort la recluse », Fred VARGAS

« […] quand Adamsberg entra dans la pièce, de son pas toujours un peu tanguant, souriant à chacun, serrant les mains, les inquiétudes de Danglard furent aussitôt ravivées. Plus venteux et ondoyant que jamais, le regard inconsistant et le sourire vague, le commissaire semblait avoir perdu les pans de précision qui charpentaient néanmoins ses démarches,... Lire la suite →

« Cette terre promise », Erich Maria REMARQUE

Présentation de l’éditeur : « J’ai vu la ville pendant trois semaines devant moi, mais c’était comme si elle avait été située sur une planète inconnue. J’étais dans l’île d’Ellis Island, c’était l’été 1944, et sous mes yeux j’avais New York. » Ludwig Sommer, jeune Allemand pourchassé par les nazis, a enfin rejoint les États-Unis. Son permis de séjour en poche,... Lire la suite →

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑