« Cavalier vert » – tome 1, Kristen BRITAIN

Accusée à tort d’être une fauteuse de troubles au sein de son université, la réalité étant qu’elle a battu en duel à l’épée un fils de noble, elle qui n’est que roturière, même si fille d’un riche négociant, Karigan G’ladheon décide de prendre le large.
Mais son chemin croise celui d’un messager du corps royal des Cavaliers Verts, à l’agonie : il a échappé à ses poursuivants, qui l’ont auparavant atteint de deux flèches dans le dos. Karigan recueille son dernier souffle et lui promet de mener à bien sa mission : porter au roi Zacharie un message de la plus haute importance. Le cavalier vert le lui confie, ainsi que son cheval et une broche, dont Karigan ne va pas tarder à découvrir qu’elle recèle un étrange pouvoir.
La jeune fille se lance ainsi sur la route, à la merci d’ennemis déterminés à l’empêcher d’atteindre son but …

Voilà un livre que j’avais repéré il y a quelque temps et il a suffi d’une sympathique opération de promotion numérique pour que je saute le pas, sans plus tergiverser puisqu’il était proposé par l’éditeur en téléchargement gratuit pendant une journée.

Me voilà donc partie pour une chevauchée aussi impétueuse que l’héroïne, propulsée malgré elle dans une aventure qui la dépasse, puisque l’enjeu s’avérera rien moins que lié au destin de son roi.
Avec Karigan, on fait la connaissance de celui que, à défaut de connaître son nom, elle appelle Cheval, auquel elle apprendra bien vite à se fier. Les rencontres souvent funestes, mais pas que, jalonnent sa cavalcade et de nouveaux rebondissements, de plus grande envergure, l’attendront lorsqu’elle parviendra au terme de son périple (qui ne sera pas le terme du roman).
La magie est au rendez-vous, dans un monde d’où, pourtant, elle semble avoir été bannie : on ne veut plus en entendre parler depuis que des forces obscures, qui ont ensuite été vaincues et isolées au-delà d’un mur, l’ont accapérée en provoquant une Longue Guerre. Pourtant, certains objets comme les broches des cavaliers verts et d’autres artefacts en sont dotés, pourvu que le porteur arrive à les animer. Et il existe un peuple de créatures surnaturelles, celui des Élétiens, qui vit discrètement à la lisière de celui des humains. Surtout, Karigan constate que le mur de protection est en train de se fissurer, ouvrant la voie aux pires dangers.

Le monde créé par Kristen Britain pour cette série du Cavalier Vert (dont ce premier tome peut être lu indépendamment car il a une fin en bonne et due forme), sans révolutionner le genre, tient la route, avec ses jeux de pouvoirs où l’usage perverti de la magie vient bouleverser la donne. Le personnage de Karigan est attachant. Celui de son père, qui part à sa recherche, aussi, et le corps des Cavaliers Verts, comme ses représentants, pique l’intérêt. Les autres protagonistes sont bien campés et le tout a fait que j’ai galopé sans mollir tout au long des  pages du roman.

Une lecture divertissante, qui plaira aux amateurs du genre !

« Cavalier vert – tome 1 », Kristen BRITAIN
titre original Green Rider (1998)
traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Claire Kreutzberg (2008)
éditions Bragelonne, format poche ( 600 pages)

Lutin avait bien aimé elle aussi

3 commentaires sur “« Cavalier vert » – tome 1, Kristen BRITAIN

Ajouter un commentaire

Un commentaire ? N'hésitez pas !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :