« Le décalage », Marc-Antoine MATHIEU

Décalage_couverturercDe Marc-Antoine Mathieu, je ne connaissais que « Les Sous-Sols du Révolu », que j’avais beaucoup aimé, et « Dieu en personne », qui ne m’avait pas plus convaincue que cela (trop métaphysique pour moi ?).
Quand j’ai aperçu ce tout nouveau « Décalage », j’ai donc commencé à le feuilleter, curieuse de découvrir ce que l’auteur nous avait concocté. Et là, je suis tombée sur :Décalage_déchirure 2 rd
« Ben mince ! », me suis-je dit (vous noterez que je suis fort polie quand je me parle ainsi à moi-même), « Y’en a des qui sont rudement pas gênés, ils ont carrément arraché des pages, les sagouins ! ». Encore sous le choc (jamais vu ça !), je m’empare derechef d’un clone de l’album… pour y retrouver les mêmes pages arrachées et me dire que l’auteur m’avait bien eue, sur ce coup-là, ça commençait sur les chapeaux de roue !
La lecture des premières pages (+ l’avis de mon fournisseur de BD préféré, qui avait tout lu lui, trop d’chance de pouvoir lire tout ce qui arrive… enfin, ça dépend quoi !) m’a convaincue que cet album devrait me plaire et hop, une BD de plus a rejoint mon domicile. Sa lecture n’a pas traîné (pas besoin de relire les tomes précédents comme pour certaines autres !) et le plaisir ressenti ne s’est pas démenti de bout en bout (allez, il y a juste eu un petit coup de mou au milieu, une impression d’ensablement du récit… allez savoir pourquoi 😉 !).

Avec tout ça, je ne vous ai toujours pas dit de quoi il cause, cet album !
Eh bien, c’est normal, vu qu’il cause… de rien ! Ou plutôt du rien, si on veut être précis ! Parce qu’il s’ouvre sur un personnage constatant à son réveil qu’il est invisible et que donc l’histoire prévue ne peut pas démarrer. Et à compter de ce moment-là, tout part à vau-l’eau, un scénario introuvable, des dialogues qui tournent en rond (ah, ces réflexions sur le « rien » ! elles m’ont rappelé un sketch de Raymond Devos !), le tout assaisonné de trouvailles (certaines m’ont fait penser à Philémon et ses lettres de l’océan atlantique) que je vous laisse le bonheur de découvrir.

Album jubilatoire tant il emmène le lecteur sur des chemins à la fois absurdes et bien vus (le récit (se) réfléchissant sur lui-même, la forme se faisant l’écho du fond), où les mots se jouent de nous et des objets qu’ils proposent, « Le décalage » est une bande dessinée diablement bien fichue et qui porte son nom à merveille, au propre comme au figuré !
Elle m’a, qui plus est, permis de découvrir le personnage de Julius Corentin Acquefacques , dont c’est, mine de rien, la sixième aventure. Plus qu’à partir à la recherche (en médiathèque) des 5 tomes précédents !

J'ai beaucoup aimé« Le décalage », Marc-Antoine MATHIEU
avec un bandeau rouge indiquant au verso : Attention : cet album comporte des anomalies qui sont parfaitement volontaires et en constituent même le sujetLogo BD Mango Vert
Paru en mars 2013

29 commentaires sur “« Le décalage », Marc-Antoine MATHIEU

Ajouter un commentaire

  1. J’en ai entendu parler plusieurs fois, en très bien, du coup je suis tentée. Mais la maniaque que je suis (vraiment) se frustre de commencer une série par le 6ème tome. Du coup j’hésite (parce que les 5 premiers ne sont pas à la bibli…).

    1. Pour moi, c’était une découverte, je n’avais rien vu à son sujet (mais il n’est sorti que début mars). Quant aux 5 tomes précédents, je pense que ça n’a aucune importance de ne pas les avoir lus : ici, il s’agit plutôt d’un exercice de style (et si ça se trouve il en est de même dans les précédents), auquel les personnages se prêtent, mais ils n’ont pas plus d’importance que cela en tant que tels (d’ailleurs, le héros, quand il constate qu’il est transparent, reconnaît qu’il n’était pas déjà très « consistant » !).

  2. ha sympa!! j’aime beaucoup le coup de l’anomalie volontaire!!
    mais comme Cachou, ça me gêne de commencer par la fin… je note pour essayer de trouver les autres!

  3. Excellent le coup des pages « arrachées », tu le racontes de manière très drôle. J’ai toujours eu un peu peur de cet auteur, peur qu’il soit trop abstrait ou intello pour moi!

    1. J’espérais faire sourire, donc tant mieux si ça a marché !
      Et pour ce qui est de ton « trop abstrait ou intello pour moi », à mon tour de rigoler : allons, Tasha, t’es pas intello, toi 😉 ?!

  4. J’ai découvert l’auteur avec une autre BD concept « 3 secondes », spécial mais fort bien fichu ! Tentée par celle là, et puis j’avoue que le message du bandeau me fait bien rire ! 😉

  5. Le coté expérimental me refroidit totalement. Je suis très classique niveau BD, il ne faut pas me bousculer avec des choses trop pointues.

  6. Ben mince alors ! si il y en a qui se permettent d’éditer des livres déchirés, comment on va se repérer ! J’ai une pensée émue à mon égard et à l’égard de tous les bibliothècaires qui auront ce livre dans leurs rayons ! (lol!). Blague à part je suis curieuse d’y jeter un oeil !

    1. Figure-toi que, à la librairie, ils m’ont dit qu’il y a des lecteurs qui risquaient de leur rapporter l’album !
      Et il vaut le détour, c’est sûr !

  7. Original ! Figure-toi qu’au début de la lecture de ton billet, les mots en italique n’apparaissaient pas… Il y avait un blanc à la place des mots et j’ai cru que c’était voulu de ta part pour coller avec les particularités de cette BD ! 😉

  8. Je ne suis pas un grand fan de Marc Antoine Matthieu, mais je dois bien dire que les avis sur cet album sont tellement unanymes que je vais bien devoir m’y atteler, à cette série.

  9. Comme je le disais plus haut (voir ma réponse à Cachou), je pense que tu peux te pencher directement sur ce dernier opus, s’il te tente !

Pour commenter, c'est ici :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑