« Une immense sensation de calme », Laurine ROUX

Igor arrive, s’arrêtant comme chaque année à la maison des frères Iliakov où la narratrice vient de passer l’hiver, et sa présence animale lui est tout de suite une évidence : « Pour lui, l’amour est partout. Quand il passe une journée à couper des bûches, son corps entier tend vers la matière. On peut parler d’amour. Mais je... Lire la suite →

« Les déracinés », Catherine BARDON

Dans les années 1930, à Vienne, Whilelm et Almah, beauté blonde sur laquelle tous les hommes se retournent, tombent follement amoureux l'un de l'autre. Il est journaliste débutant et rêve de faire ses preuves. Elle, fille de médecin, poursuit des études de dentiste. Almah est la fille unique de parents aisés tandis que Whilelm est... Lire la suite →

« Maria », Angélique VILLENEUVE

J'ai fait la connaissance de Maria, 58 ans, un coeur simple, sensible à la couleur des êtres qui l'entourent, Maria qui parle avec son petit-fils, Marcus, la langue secrète des enfants, et je ne l'ai pas quittée, il fallait que je continue à tourner les pages de ce court roman aspirant-inspirant, pour elle, pour Maria,... Lire la suite →

« L’Art de perdre », Alice ZENITER

Petite-fille de harki, ça veut dire quoi, au juste ? Et l’Algérie, qu’est-ce que ça représente, pour quelqu’un qui ne l’a jamais vue et dont le père et le grand-père ne veulent pas parler ? Telles sont, plus ou moins confusément, les questions que se pose Naïma et peut-être aussi l’auteur (on l’imagine quand on... Lire la suite →

« La promesse de l’aube », Romain GARY

Je me suis enfin décidée à lire Romain Gary (curieusement, un parfum de désuétude flottait pour moi autour de ce nom, lié peut-être à l'image que j'ai de « La vie devant soi », tout à fait erronée si j'en crois une lectrice avec laquelle j'ai discuté pas plus tard qu'hier après-midi). J'étais motivée par l'adaptation cinématographique... Lire la suite →

« Le camp des autres », Thomas VINAU

Gaspard, encore un enfant, fuit un père qui le battait et contre lequel il s'est cette fois défendu jusqu'à la mort. Il porte à grand peine son chien blessé. De sentiers de traverse en layons cachés, il parvient au refuge de Jean-le-blanc. Plus tard, il fera la connaissance d'un bric à brac d'hommes et de femmes... Lire la suite →

« L’Abyssin », Jean-Christophe RUFIN

« L'Abyssin », joliment sous-titré « Relation des extraordinaires voyages de Jean-Baptiste Poncet ambassadeur du Négus auprès de Sa Majesté Louis XIV », est le premier roman publié de Jean-Christophe Rufin, dont j'avais beaucoup aimé « Rouge Brésil » (lecture d'avant blog). Pluie d'éloges sur Babelio + Goncourt du premier roman en 1997 + envie de lire un roman d'aventures =... Lire la suite →

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑