Sur mes brizées

Où il est, surtout, question de livres !


20 Commentaires

Lille FANTASTIC : c’est parti !

Souvenez-vous ! En juin dernier, je vous parlais de l’exposition « Babel » qui préfigurait Lille Fantastic, un peu plus de trois mois pendant lesquels la ville se met en mode « Fantastic ».

Le coup d’envoi de l’opération a été donné samedi 6 octobre au soir, avec une Parade d’inauguration qui a attiré la foule. Composée de dynamiques Lillois costumés et ayant appris une chorégraphie spéciale, elle était animée de créatures volantes, à savoir un géant échevelé, un dragon, un serpent et autres bestioles pas très recommandables mais aussi planètes invitant à rêver (l’avantage, c’est que tout ça, au moins, je l’ai vu : pour le reste, il m’aurait fallu des échasses, pfft, y’a vraiment des moments où on regrette d’être PETITE !). Concert et feux d’artifice y sont allés à fond pour éloigner la pluie et ils ont réussi, puisque son apparition a heureusement été provisoire.

Jusqu’au 13 janvier, expositions et manifestations diverses se côtoient (voir programme complet ici), en même temps que la ville est le théâtre d’étonnantes transformations, à l’image de celle dont la photo ci-dessus vous offre un aperçu.

Je vous ferai partager mes pérégrinations « fantastic » au fil des semaines à venir… en espérant vous donner envie de venir découvrir ou redécouvrir Lille à cette occasion !


15 Commentaires

« BABEL » à Lille : une expo « FANTASTIC » !

A compter d’octobre 2012, la ville dans laquelle je suis arrivée il y aura bientôt un an passera pour quelques mois en mode « Fantastic » , ce dont je me réjouis d’avance.
En avant-goût des manifestations auxquelles cette opération donnera lieu, l’exposition « Babel » a ouvert ses portes au Palais des Beaux-Arts de Lille le 8 juin. Je l’ai découverte dès le lendemain, en compagnie de mon neveu de 15 ans de passage dans le Nord, et on a tous les deux été emballés.

Le mythe de Babel a traversé les âges et suscité des interprétations multiples, dépassant très largement le cadre du récit biblique initial. Les interrogations psycho-socio-politico-philosophiques qu’il soulève s’expriment par le biais de compositions artistiques allégoriques de toutes sortes : peintures, sculptures et, en avançant dans le temps, photographies, vidéos, bande dessinée
Le parcours offert par l’exposition permet d’avoir un aperçu spectaculaire et dynamique de ces représentations et des questionnements qu’elles reflètent.
Il se déroule en quatre étapes : Babel, une architecture organique ; La Tour des langages ; Les futurs de Babel ; Le tragique de Babel.
A noter qu’une des œuvres a d’ailleurs été réalisée sur place : il s’agit de la Tour de Babel de livres construite par l’artiste Jakob Gautel (qui n’en est pas à son coup d’essai) lors de la dernière nuit des musées (le public était invité à participer en apportant des livres).

De quoi interpeller le visiteur à plus d’un titre, la séduction des œuvres, originales et pour nombre d’entre elles monumentales, s’alliant souvent à leur caractère dérangeant, à l’image de certaines entreprises humaines démesurées.

L’exposition « Babel » invite à une déambulation-réflexion sur notre temps et notre humanité qui ne peut laisser indifférent. Je l’attendais avec impatience (et pas seulement parce que je savais qu’il y aurait des oeuvres de Schuiten 😉 ) et curiosité et je n’ai pas été déçue !

Exposition « Babel » au Palais des Beaux-Arts de Lille
Jusqu’au 14 janvier 2013
Toutes les informations ici

Je n’ai pas résisté non plus au beau catalogue de l’exposition (où les photos des œuvres, contrairement aux miennes, ne pâtissent pas des reflets des projecteurs), au prix raisonnable de 12 €.


14 Commentaires

Exposition COLLECTOR au Tri Postal à Lille

Si je continue à traîner pour vous parler de l’exposition Collector qui se tient en ce moment au Tri Postal (vue il y a maintenant presque un mois avec ma-grande-fille-étudiante-à-Paris de passage à Lille) , je vais finir par dépasser la date à laquelle elle s’achève (le 1er janvier) !
« Largement inspirée des évolutions sociales, politiques, économiques et artistiques depuis la fin des années 1960, « Collector » invite à une réflexion sur les systèmes de représentation, entre reproductibilité de l’image et de l’oeuvre, image médiatique et image de soi. » (source)
Difficile d’évoquer les œuvres sans se lancer dans des explications conceptuelles, telles qu’elles sont fournies par les notices affichées près d’elles. C’est ce que je voulais faire initialement… mais compte tenu du résultat ( = pas de billet !), je vais me borner à vous livrer un témoignage visuel brut, quelques images prises au cours de notre déambulation parmi ce florilège souvent surprenant d’œuvres contemporaines… et ce parcours s’achèvera avec un petit clin d’œil ! Lire la suite


13 Commentaires

Rencontre au Furet du Nord autour du film « La délicatesse » (avec David et Stéphane Foenkinos et François Damiens)


Aujourd’hui, au Furet du Nord de Lille, rencontre autour du film « La délicatesse », en présence des réalisateurs, les frères David (l’auteur) et Stéphane (le cinéaste) Foenkinos et de l’acteur jouant le rôle de Markus.
Divine surprise : des tas de jeunes étaient déjà sur place, un quart d’heure avant le début ! De quoi faire mentir, me dis-je (ô candide que j’étais) tous ceux qui disent que les jeunes ne lisent pas… jusqu’à ce que je me rende compte qu’ils étaient visiblement présents (au moins pour la plupart) pour l’acteur, j’ai nommé François Damiens, dont je n’avais jusque-là jamais entendu parler (même pas honte) alors qu’il est (bien) connu pour ses caméras cachées en tant que François l’embrouille (et quand David Foenkinos avait déjà quitté, sans difficulté, le Furet, François Damiens était encore là à signer des dédicaces).
Bref. Les trois compères (vu l’entente cordiale entre eux, on peut les appeler ainsi !) étaient donc en tournée promo et l’escale au Furet en faisait partie. Lire la suite


18 Commentaires

Ce matin à Lille, Amélie Nothomb découvrait sa Géante Majuscule !

J’ai joué les paparazzi ce matin, où Amélie Nothomb arrivait à la Gare de Lille Flandres, à 10 H, pour y découvrir sa Géante Majuscule !
Les Géants font partie de la tradition dans le Nord de la France (je l’ai découvert il y a peu à l’occasion d’une visite à Douai, où il y a des Géants spécifiques, Monsieur et Madame Gayant) et on les produit notamment à l’occasion des ducasses (= fêtes).
L’idée de créer une Géante à l’effigie d’Amélie Nothomb est née d’une rencontre, lors d’une séance de dédicace, entre celle-ci et Jacqueline Dehaynin , professeur de français (détails de l’aventure ici), que vous apercevez avec l’auteur sur les photos. Amélie Nothomb va devenir citoyenne d’honneur de la ville de Ronchin, commune limitrophe de Lille, dont cette dame est originaire et où elle espère (c’est ce que je lui ai entendu dire ce matin) créer une Ducasse des Livres dont l’écrivain serait la marraine. Lire la suite


41 Commentaires

Lille o blogs !

9H30 hier, rassemblement devant le Furet du Nord (pas encore ouvert, ça évite les tentations !) des participants (une quinzaine de blogueurs ou pas) à Lille o blogs, rallye littéraire (parfaitement) organisé par Liliba et Faelys. La pluie n’est pas au rendez-vous (en gros, elle attendra le soir pour se manifester, donc c’est très bien) et ne gêne pas mes retrouvailles avec Emmyne, Manu et Lounima, déjà rencontrées à d’autres manifestations bloguesques (à Bruxelles, par exemple !). Je retrouve aussi Lhisbei, croisée à Sèvres lors des dernières Rencontres de l’Imaginaire. Et j’ai le plaisir de faire la connaissance de deux blogueuses belges, Cachou (dont j’ai découvert avec bonheur le blog, il n’y a pas si longtemps que cela) et Anne (que le livre voyageur « Alzheimer mon amour » avait récemment amenée à me contacter) et enfin d’une blogueuse-dessinatrice, Petite Etoile Sadique. L’équipe Orange était composée de moi-même, Anne, Marie et Laurie et on a passé ensemble (je ne crois pas que vous me contredirez, les filles) une chouette journée, placée sous le signe de la détente et de la bonne humeur.

Liliba et Faelys nous avaient concocté un petit rallye bien sympathique qui nous a entraînées dans une belle balade au centre de Lille au gré d’un parcours-énigmes truffé de jeux de mots, au fil duquel nous devions répondre à moult questions lilloises (avec recours éventuel à l’indigène… lequel se retournait souvent, pour nous répondre, vers son ami Google, tout fout l’camp, j’vous l’dis, moi !), avec en sus un petit questionnaire de culture générale pour nous départager. En prime, quelques épreuves ont permis à notre extraordinaire sens artistique de se manifester, au travers de photos d’un goût exquis (un slip aux couleurs des comics de chez Marvel, pour la « photo littéraire » demandée… ne cherchez pas à savoir qui a eu l’idée de cette photographie ; un remake de la statue du P’tit Quinquin avec Marie et Laurie dans les rôles titres, etc.) et d’une quatrième de couverture décoiffante présentant un Polar du Nord, « L’île aux singes », avec un tueur psychopathe surnommé le P’tit Quinquin parce qu’il laisse toujours une boîte à musique avec cette berceuse auprès de ses victimes (Hollywood vient de racheter les droits de ce roman : votre prochain été sera placé sous le signe de  « Monkeys’Island » , sachez-le !).

Après un quartier libre propice au shopping dans certain(s) lieu(x) de perdition proches de la Grand Place, toutes les équipes se sont retrouvées pour dîner au restaurant  « La Chicorée » (un bon point pour le welsh, déjà testé aux « Trois Brasseurs » dans le cadre de ma mission « je découvre Lille », mais celui-ci est plus goûteux et encore un autre pour les serveuses diablement efficaces et énergiques, qui passent leur temps à monter et descendre des escaliers retors). Proclamation des résultats, avec des gagnants et des livres en veux-tu en voilà (bon, pas de fausse modestie, l’équipe Orange (sa devise : « no limit ! ») a gagné le rallye, mais les résultats étaient très serrés)) et même, pour chacun, un très joli SLAT (Sac de Livres A Transporter) confectionné par les blanches (et habiles) mains de Liliba.

Merci et bravo aux deux GO, Faelys et Liliba, qui se sont décarcassées pour nous !

D’autres échos de cette journée chez : Cachou, Emmyne, Anne, Liliba, Faelys, Lhisbei .