« Petites scènes capitales », Sylvie GERMAIN

petites scènes capitalesEnfant, « Le jour où son père lui annonce la mort de cette inconnue [sa mère] qui lui est d’une intimité lancinante et dont elle attend le retour avec une patience inébranlable, elle ne dit rien, ne demande rien, elle court faire de la balançoire à en perdre le souffle ».
C’est la deuxième de ces « Petites scènes capitales », des moments fixés à jamais, dans leur brièveté et leur intensité, dans le tissu de son existence.

J’ignorais, en commençant ce livre, qu’il porterait sur toute la vie de son héroïne et j’ai d’abord cru, peut-être parce que sa capture d’instantanés me rappelait « Enfance« , de Nathalie Sarraute (et je me disais qu’il ne parviendrait pas à le détrôner), qu’il ne dépasserait pas cette période. Mais je me trompais et le roman court bien au-delà de ces premières années. Lorsque j’ai compris qu’on allait me raconter une vie, j’ai alors redouté sa banalité (que voulez-vous, quand on a découvert les familles des romans avec John Irving, les autres risquent de ne pas être à la hauteur !). Là aussi, je me trompais. Parce que cette vie est jalonnée, précisément, d’incidents ou d’événements hors du commun.

C’est donc l’histoire d’une lecture que j’ai commencée par simple curiosité (j’allais enfin lire un roman de Sylvie Germain) et, plus j’avançais, plus j’étais captivée tant j’aimais ce que je lisais, le contenu comme le contenant : l’écriture-sculpture de moments de vie répond aux exigences de la romancière, passeur d’un récit au travers duquel chacun, en fonction de son âge, me semble-t-il, distinguera en échos des traces de son propre parcours.

Une lecture-surprise et un texte (dont je vous avais donné un extrait ici) que je relirai, je le sais déjà.

J'ai beaucoup aimé !« Petites scènes capitales », Sylvie GERMAINPriceminister 2013RD
Editions Albin Michel (247 p)
Paru en août 2013

25 commentaires sur “« Petites scènes capitales », Sylvie GERMAIN

Ajouter un commentaire

  1. J’ai lu mieux d’elle (Magnus), j’ai retrouvé l’écriture qui me plaît tant, j’ai aimé toute l’enfance de la narratrice, après elle m’a moins intéressée.

  2. Je le lirai certainement en espérant ne pas rester sur ma faim comme mes camarades ci-dessus. Jai beaucoup aimé, jusqu’ici, tout ce que j’ai lu d’elle.

  3. J’ai beaucoup aimé, le style est magistral, on ne peut pas le lâcher mais j’avoue avoir préféré Tobie des marais, j’adore quand elle y ajoute une pointe de fantastique… Un livre à ranger soigneusement après lecture…

    1. Je pense que je n’en resterai pas là … mais je ne suis pas certaine, toutefois, qu’il y ait tant de romans que cela qui me conviennent, chez elle, j’avais déjà jeté un œil à ce qu’elle avait pu écrire jusqu’ici.

  4. De Sylvie Germain, je n’ai lu que Hors champ, qui m’a bien plu, et je pense aller plus loin dans la découverte… pour une fois qu’une auteure française me plaît !

    1. Je la connaissais depuis longtemps, mais le thème de ses romans m’avait jusque là un peu tenue à distance (et l’impression que ses œuvres étaient d’un abord difficile) …

  5. Pour ma part, j’ai trouvé l’écriture sublime (comme toujours avec cette auteur), mais je ne suis pas vraiment rentrée dedans… Par rapport à ses romans précédents que j’ai lus, j’ai trouvé celui-ci moins profond…

Pour commenter, c'est ici :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑