Rencontre au Furet du Nord autour du film « La délicatesse » (avec David et Stéphane Foenkinos et François Damiens)


Aujourd’hui, au Furet du Nord de Lille, rencontre autour du film « La délicatesse », en présence des réalisateurs, les frères David (l’auteur) et Stéphane (le cinéaste) Foenkinos et de l’acteur jouant le rôle de Markus.
Divine surprise : des tas de jeunes étaient déjà sur place, un quart d’heure avant le début ! De quoi faire mentir, me dis-je (ô candide que j’étais) tous ceux qui disent que les jeunes ne lisent pas… jusqu’à ce que je me rende compte qu’ils étaient visiblement présents (au moins pour la plupart) pour l’acteur, j’ai nommé François Damiens, dont je n’avais jusque-là jamais entendu parler (même pas honte) alors qu’il est (bien) connu pour ses caméras cachées en tant que François l’embrouille (et quand David Foenkinos avait déjà quitté, sans difficulté, le Furet, François Damiens était encore là à signer des dédicaces).
Bref. Les trois compères (vu l’entente cordiale entre eux, on peut les appeler ainsi !) étaient donc en tournée promo et l’escale au Furet en faisait partie.

Les deux frangins Foenkinos ont déjà réalisé ensemble, il y a cinq ans, un court-métrage, une histoire de pieds (pas le courage d’aller voir ce qu’ils ont voulu dire par là), et « on voulait remonter un peu » disent-ils, vers le corps tout entier, quoi. Au départ, David était réticent à l’idée d’adapter au cinéma « La délicatesse », qu’il n’avait pas écrit dans ce but. Finalement, il rédige un scénario qui est une vraie adaptation, au sens de transposition, du roman. L’important était d’être le plus fidèle possible, mais pas moyen de coller littéralement au roman (avec toutes ses incises décalées comme… la recette du risotto aux asperges, par exemple), donc l’auteur n’a pas hésité à ajouter de nouveaux personnages, des scènes aussi, mais en ayant à cœur de conserver le ton du roman. Il semble, au travers des avant-premières qui ont déjà eu lieu (il y en avait une ce soir à Lille avec le même trio pour l’accompagner), que les lecteurs soient satisfaits du résultat. Pour ma part, la première fois que j’avais entendu parler d’une adaptation ciné de « La délicatesse », j’avais ni plus ni moins décrété que c’était infaisable (et quand en plus j’ai su qu’Audrey Tautou aurait le rôle de Nathalie, je n’étais pas vraiment ravie…). Mais j’avais révisé ma position en apprenant que c’était l’auteur qui s’occupait de l’adaptation : si lui jugeait que c’était jouable, alors pourquoi pas !

Le choix de François Damiens pour jouer le rôle de Markus, après une rencontre avec l’acteur, s’est imposé à David et Stéphane Foenkinos comme une évidence. Quant à François Damiens, il a avoué avoir tout d’abord craint de devoir partir pendant cinq mois apprendre le Suédois (puisque Markus est Suédois) (il plaisantait, bien sûr, d’ailleurs on s’est plusieurs fois bien marrés pendant la rencontre, entre ses vannes et celles des frères Foenkinos, pas des mecs tristes non plus), puis a reconnu que, pour ce qui est de draguer une fille, il se sentait vachement près du personnage. Et comme le journaliste présentait Markus comme quelqu’un d’assez morne (voire laid), François D a expliqué que, d’entrée de jeu, les deux frères ne l’avaient pas arrangé, en lui collant un T-shirt moche, des pulls beigeasses et même des chaussures du genre longues barquettes en crêpe, un truc « tout mou » (comprendre : qui contamine le reste de l’individu).
Plus sérieusement, David Foenkinos a rappelé que, dans le milieu littéraire, on met souvent en avant des choses plus dépressives, torturées, alors que lui aime proposer des choses positives. Le personnage de Markus permet de faire la critique de tous les préjugés : dès qu’il y a un décalage entre le physique de deux personnages, comme c’est le cas ici, les gens ne jugent pas pensable que les deux puissent former un couple. « On est sans arrêt épuisés par le jugement des autres, par le regard des autres ». « On veut qu’à la fin du film tout le monde ait envie de l’aimer   [Markus] ».
François Damiens s’est, tout compte fait, trouvé capable de jouer le séducteur face à Audrey Tautou     (« mais pas Jude Law, quand même ! »), car il y avait dans l’histoire un petit côté décalé qui l’y aidait. Et puis, dans la catégorie actrice, Audrey Tautou est, d’après lui, l’équivalent d’une Porsche (pas sûr qu’on lui ait déjà fait un compliment de ce genre !) !

Allez, pour tous ceux qui ont aimé le roman, rendez-vous le 21 décembre : on verra si « La délicatesse » version cinéma est aussi pétillante que sa version originelle !

13 commentaires sur “Rencontre au Furet du Nord autour du film « La délicatesse » (avec David et Stéphane Foenkinos et François Damiens)

Ajouter un commentaire

  1. Eh bien moi, j’en ai ras le bol de voir Tautou dans toutes les adaptations de livres au cinéma.
    Huit, hein, quand même – de films joués par elle qui étaient des livres à l’origine ! Plus je la vois, plus elle m’énerve. Et là, elle m’énerve exposant huit. Ça commence à faire beaucoup… La prochaine fois, je ne serai pas capable de réprimer les gros mots.

    1. Ben dis donc ! Moi qui pensais m’attirer les foudres de tous ses admirateurs, voilà que je découvre une non fan comme moi (et même pire que moi) !
      Et je n’avais absolument pas noté qu’elle avait tourné 8 films tirés de romans : je vois que tu l’as à l’oeil 😉 !

      1. J’ai la même chose mais avec Keira Knightley ^^
        « La délicatesse » n’est pas dans ma PAL car j’ai déjà 3 autres romans de l’auteur dans ma PAL (hum..faudrait que je me décide).
        As-tu lu d’autres romans de lui ?

        1. Non, c’était le premier (parce que, jusque là, aucun ne m’attirait… et te voilà bien avancée avec cette remarque pour choisir parmi les 3 de ta PAL !).

  2. Je n’ai pas lu le roman, donc je pourrai y aller sans a priori ! Comme les autres, j’en ai marre de voir Audrey Tautou dans tous les films bankables, il y a d’autres actrices en France non ? Par contre François Damien, je prends .. déjà vu dans plusieurs films, il est toujours bon.

  3. Sympa ce petit compte-rendu, je ne savais même pas qu’un film devait sortir, j’ai beaucoup aimé le livre. Je ne suis pas non plus fan d’Audrey Tautou, par contre François Damiens me fait beaucoup rire.

  4. Bon, je ne vais pas être originale, je suis très déçue du choix de l’actrice et j’ai tant aimé ce roman qu’à moins d’avis très enthousiastes sur les blogs, je n’irai pas voir cette adaptation.

    1. Tu as pu constater que je ne me suis pas précipitée pour voir le film en avant-première…
      Je pense que j’irai quand même, par curiosité et parce que l’auteur assure avoir préservé le ton de son roman.

  5. Vu que je n’ai pas vraiment aimé le roman, pas tentée du tout par le film… Et je te rassure, acteur inconnu de mes tablettes : on doit être trop vieilles ;-))

Pour commenter, c'est ici :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑