« Ce matin, maman a été téléchargée », Gabriel NAËJ

France – 2048
Raphaël Vidal se rend à Grandville, dans la clinique spécialisée où sa mère, dans le plus grand secret car l’opération est illégale, a fait procéder, après sa mort, à la récupération de son esprit sous forme numérique : ces données pourront ensuite être transférées vers une autre enveloppe corporelle, dans laquelle elle vivra à nouveau auprès de son fils chéri. Michèle Vidal a choisi ce corps tout neuf dans la gamme des robots domestiques à apparence humaine qui sont monnaie courante, mais le modèle qu’elle a élu s’avère surprenant … et problématique !

« Ce matin, maman a été téléchargée » est un premier roman très court (plutôt une novella), écrit par un scientifique expert dans les questions évoquées , puisque Gabriel Naëj est  informaticien, chercheur en intelligence artificielle et spécialiste d’éthique computationnelle (source, site Buchet Chastel).
L’idée d’utiliser un roman pour mettre en scène les problématiques liées au transhumanisme n’est pas nouvelle, c’est un thème déjà présent dans la science-fiction. Il est abordé ici sur le mode humoristique, une approche que je trouvais originale et j’étais curieuse de voir le tour que prendrait le récit.

Malheureusement pour moi, j’ai trouvé l’histoire caricaturale, avec cette mère du style mamma possessive (et son choix d’androïde, s’il est un bon ressort comique, ne témoigne pas de son intelligence !) et son fils héros-narrateur dont les amours sont traitées à la va-vite et guère crédibles. Vous me direz qu’après tout on est dans une comédie de mœurs en mode vaudeville, où on ne s’embarrasse guère de la psychologie des personnages, c’est le tempo qui compte. Certes et le livre se lit sans peine. L’environnement de notre monde futur y est esquissé : les individus y apparaissent dotés de lunettes, dont ils ne peuvent plus se passer, qui enregistrent et permettent de partager et conserver en mémoire tout ce qu’ils vivent. Quant au fond, eh bien l’auteur pointe certains des problèmes que soulèverait la migration de nos esprits numérisés et quelques dérives possibles, mais tout cela est un peu court. Il y avait du potentiel, même pour un roman qui se voulait, j’imagine, grand public, publié dans une collection de littérature générale : il n’est qu’effleuré et desservi par un récit manquant de profondeur, dommage.

« Ce matin, maman a été téléchargée », Gabriel NAËJ
Editions Buchet Chastel (219 p)
Paru en février 2019

5 commentaires sur “« Ce matin, maman a été téléchargée », Gabriel NAËJ

Ajouter un commentaire

Pour commenter, c'est ici :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :