« Ar-Men », Emmanuel LEPAGE

Deux hommes gardent le phare d’Ar-Men, au large de l’île de Sein. Nous sommes en 1962 et l’ouvrage, qui sera entièrement automatisé en 1990, a besoin d’eux pour fonctionner : ainsi se trouve garantie la sécurité des bateaux qui croisent sur ce versant des côtes bretonnes, il y eut tant de naufrages jusqu’à son érection…

Emmanuel Lepage évoque le phare mythique d’Ar-Men, surnommé l’enfer des enfers par ses gardiens, et pour ce faire tisse une ou plutôt des histoires où les fantômes des disparus, y compris ceux de la légende d’Ys, la ville engloutie, ne cessent de croiser des vivants que l’existence a mis de côté. Il brosse le portrait d’un territoire âpre, sur lequel la mer cherche toujours à avoir le dernier mot. Il faudra quinze ans, au 19ème siècle, pour construire le phare, sur un rocher tellement battu par les vents et les eaux qu’il découragera plus d’un ingénieur. Fruit d’un exploit technique, le phare d’Ar-Men est à lui seul une aventure humaine au long cours : l’auteur l’incarne à travers des personnages qui lui sont liés, souvent marqués par un destin singulier.

Avec le talent qu’on lui connaît pour brosser des paysages marins, Lepage s’est emparé du sujet qui lui avait été proposé (il a été associé à la réalisation du documentaire sur les phares présenté dans le DVD offert en bonus, on l’y voit à l’œuvre et les images sont superbes) et nous livre un album où les armes tourmentées sont le reflet du tumulte des eaux : une belle composition, tant par sa maîtrise graphique que par le souffle qui en parcourt les pages !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

« Ar-Men », Emmanuel LEPAGE
éditions Futuropolis (92 p)
paru en novembre 2017

Rendez-vous aujourd’hui chez Stephie !

27 commentaires sur “« Ar-Men », Emmanuel LEPAGE

Ajouter un commentaire

    1. Pour le graphisme seul, j’en aurais mis trois, sans problème. Mais le choix narratif, s’il est intéressant, ne m’a pas convaincue plus que cela, affaire de goût (mes parts de tarte n’étant, je le rappelle, que ma cote d’amour et en aucun cas une quelconque notation).

      Aimé par 1 personne

  1. Je viens d’en terminer la lecture. Je suis vraiment séduite par les planches. Elles sont magnifiques ! On ne s’en lasse pas. Le récit nous révèle combien ces côtés sont hostiles à travers les légendes et le récit de la construction du phare. Merci pour cette découverte!!

    Aimé par 1 personne

    1. Ah ! Je suis contente qu’il t’ait plu 🙂 ! J’ai eu la chance de pouvoir l’emprunter en bibliothèque et je l’ai lu en me disant qu’on pourrait en parler ensuite.

      J'aime

  2. J’aime beaucoup Emmanuel Lepage et ici la couverture est déjà éblouissante ! J’avais beaucoup aimé Un printemps à Tchernobyl et Voyage aux îles de la desolation. Je note celui-ci précieusement !

    Aimé par 1 personne

Pour commenter, c'est ici :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :