« Gung Ho – tome 1.1 : Brebis galeuses », Benjamin von Eckartsberg et Thomas von Kummant

Gung Ho couvertureDans un futur proche, l’humanité a été victime du fléau de la « plaie blanche ». Zack et Archer Goodwoody, deux adolescents orphelins depuis huit ans, se sont faits rejeter d’un orphelinat à l’autre pour indiscipline. Ils arrivent aujourd’hui dans un village fortifié abritant un projet de colonie au sein même de la « zone de danger ».
S’adapter à ce nouvel environnement est leur ultime chance : à défaut, ils seront exclus et livrés à eux-mêmes, à l’extérieur de ces derniers enclos de civilisation !

L’album « Gung Ho » a attiré mon attention en librairie avec son grand format séduisant et sa couverture intriguante. Et lorsque je l’ai feuilleté, j’ai été frappée par la qualité du graphisme.
Attention cependant : il s’agit d’un concept particulier, qui consiste à éditer la série sous deux formes différentes. La première, dans la collection DELUXE, celle que j’ai découverte, avec un album tous les 6 mois. En tout, 10 volumes sont prévus. La collection standard, elle, comportera 5 tomes (donc, si vous avez bien suivi, chaque tome standard se décline en 2 volumes DELUXE, au format agrandi de 28×37, avec des bonus inédits).

Bref ! Le premier volume DELUXE que j’ai eu entre les mains correspond à la moitié du futur tome 1 et ne comporte que 40 pages pour l’histoire proprement dite. C’est insuffisant pour se permettre de porter une appréciation autre que provisoire sur la série.
Pour ma part, je me bornerai à un double constat.
En ce qui concerne le contenu, j’ai été surprise de découvrir que l’histoire se focalisait sur deux personnages adolescents. J’avoue que cela m’a un peu déçue car je me suis dit que la série, finalement, risquait de ne pas être pour moi. Mais les libraires avec lesquels j’en ai discuté trouvent que je m’avance trop : d’après eux, on ne peut pas déjà, à ce stade, déterminer quelle sera l’orientation de la série dont ils pensent qu’elle ciblera le public adulte . Affaire à suivre. Pour le fond, on apprend vraiment très peu de choses (1/2 album, ce n’est pas beaucoup) et on reste sur sa faim pour la découverte du contexte (en quoi consiste la « plaie blanche », par exemple). Pour le moment, on se contente de suivre les deux ados s’installant dans leurs nouveaux quartiers et leur nouvelle vie.
Pour ce qui est de la forme, en revanche, j’ai été bluffée par le talent de Thomas von Kummant, aux commandes pour le dessin et la couleur. Les images suivantes (publiées avec son aimable autorisation) vous permettront d’en juger :
GUNG HO 1

GUNG HO 2
GUNGHO-waffenkunde
« Gung Ho » est une nouvelle série que je vais avoir à l’œil !

J'ai bien aimé !« Gung Ho – tome 1.1 : Brebis galeuses » : scénario Benjamin von Eckartsberg – Dessin et couleur Thomas von Kummant
Editions Paquet (64 pages)
Tirage limité à 3000 exemplaires
Paru en mars 2013

14 commentaires sur “« Gung Ho – tome 1.1 : Brebis galeuses », Benjamin von Eckartsberg et Thomas von Kummant

Ajouter un commentaire

  1. L’histoire ne me tente pas tellement mais l’ambiance graphique par contre… J’irais regarder ça demain (virée librairie au programme)

  2. J’ai vu ce format deluxe en libraire, c’est juste gigantesque ! Impossible de faire rentrer un format pareil sur les étagères de ma bibliothèque. Bon je l’ai quand même feuilleté et c’est vrai que le dessin est bluffant même si on a parfois l’impression de découvrir des décors dignes d’un jeu vidéo.

    1. Je ne l’ai pas trouvé gigantesque… mais ça doit être parce que je compare avec « L’Archiviste » (première version), de Schuiten et Peeters 😉 .

  3. Pareil, le format deluxe est grandiose mais presque trop grand pour mes petites mains et ma petite bibliothèque ^^
    A feuilleter pour le plaisir des yeux, à attendre pour son arrivée en bibliothèque !

    1. En fait, je l’ai lu en librairie, car de toute façon je savais que je ne l’achèterais pas dans ce format. Pour le moment, pas sûr que je me lance dans la série, j’attends de voir ce que donnera le tome 1 dans son intégralité (en plus, je croyais que ce serait SF, mais d’après mes fameux libraires, ça risque de tirer plus sur le fantastique, donc à voir là aussi).

Pour commenter, c'est ici :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑