« Bonjour tristesse », Frédéric REBENA (d’après le roman de Françoise SAGAN)

J’étais curieuse de découvrir cette adaptation en BD de « Bonjour tristesse », de Françoise Sagan, que je pensais avoir lu il y a seulement quelques années (mais, vérification faite, merci le blog, ça fait déjà 10 ans !) et qui m’avait impressionnée.

Cécile, jeune fille de 17 ans censée préparer l’oral de rattrapage de son bac, dont elle se désintéresse en réalité totalement, passe ses vacances avec son père dans une villa louée au bord de la mer, sur la côte d’azur, entre bains de soleil, flirt avec un voisin de 25 ans, Cyril et soirées alcoolisées. A ses heures, elle écrit aussi un roman autobiographique.
A cinquante ans, le père de Cécile est un veuf inconséquent, jouisseur, buveur et tombeur de ces dames, qui passe tout à sa fille. Il a invité dans leur villa sa jeune, sensuelle et futile maîtresse Elsa. Leurs ébats sans discrétion ne dérangent pas Cécile, aucun risque de ce côté-là. Mais Anne, superbe femme plus proche de l’âge de son père et d’un tempérament autrement plus réfléchi, vient les rejoindre. Elle ne tarde pas à s’imposer et, parce que sa présence va s’inscrire dans la durée, à inquiéter Cécile. Persuadée que ses relations complices avec son père et que leur mode de vie frivole et insouciant vont se trouver bouleversés, la jeune fille décide d’intervenir …
Dès les premières pages, la BD évoque la fin tragique de l’histoire, ce que ne faisait pas le roman, qui conservait le suspense jusqu’à la fin (d’après ce que j’en disais dans mon billet). Cela n’éteint pas pour autant la curiosité du lecteur, qui se demande comment on va en arriver là.
J’ai retrouvé dans cette adaptation le souvenir que j’avais de l’atmosphère du roman et le graphisme m’a semblé bien lui correspondre (même si j’ai eu un peu de mal au début avec les cheveux de l’héroïne : c’est simple, sur la couverture, jusqu’à ce que j’aie commencé à lire la BD, je croyais qu’elle portait un bonnet de bain !), avec un choix de couleurs remarquable. Évidemment, l’album ne parvient pas à entrer aussi subtilement dans la tête de Cécile que ne le fait le roman mais, tel quel, il en offre un écho réussi.

« Bonjour tristesse », Frédéric Rébéna (d’après le roman de Françoise Sagan) pour l’adaptation et le dessin, Jean-Luc RUAULT pour les couleurs
éditions Rue de Sèvres (104 p)
paru en avril 2018

Rendez-vous aujourd’hui chez Moka !

26 commentaires sur “« Bonjour tristesse », Frédéric REBENA (d’après le roman de Françoise SAGAN)

Ajouter un commentaire

  1. Oh mais oui ce n’est pas un bonnet de bain!!! Je le croyais aussi!
    Ca fait tellement longtemps que j’ai lu ce livre que je ne me rappelle plus de la fin… :-s
    Mais la relecture ne m’enchante guère, donc je pencherai plus pour la bd.

    J'aime

  2. Je n’ai pas lu le roman, et la BD me permettrait d’y remédier (il me semble que c’est « bien » de connaître ce « classique »)…
    Et pareil que toi (et d’autres semble-t-il ^^), je pensais que c’était un bonnet de bain!

    J'aime

  3. Moi aussi je pensais qu’elle portait un bonnet de bain ! XDXDXD
    Bon, je n’ai pas lu le roman, jamais lu Sagan d’ailleurs, bien que ce soit en projet. Je lirais probablement la bd après avoir lu le roman, surtout si la fin est annoncée d’entrée…

    J'aime

Un commentaire ? N'hésitez pas !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :