« Tom Thomson, esquisses d’un printemps », Sandrine REVEL

Après s’être penchée sur la vie du fameux pianiste Glenn Gould, Sandrine Revel s’intéresse à celle du peintre Tom Thomson, célèbre au Canada, son pays, et beaucoup moins connu en France (pour ma part, je n’en avais jamais entendu parler).
Elle revient sur sa biographie en procédant à rebours, remontant par étapes de sa mort à son enfance. Sa mort, justement, demeure entourée de mystère. Elle est survenue alors qu’il était âgé de 40 ans : on a retrouvé son corps dans un lac du parc Algonquin, un élément (marque de coup à la tempe) a jeté le doute sur le caractère accidentel ou non de la noyade mais, si crime il y a eu, il n’a jamais été prouvé.
Avant de devenir peintre, Thomson travaillait comme graphiste dans une agence de publicité. Repéré par un mécène, il finira par se consacrer quasiment à plein temps à son art. Son nouveau métier de guide du parc Algonquin (Ontario) lui permet de vivre dans un environnement qui est pour lui une source permanente d’inspiration. Son œuvre n’en est pas pour autant naturaliste car il peint ce que les paysages lui inspirent. Son décès survenu en 1917 mettra un coup d’arrêt brutal à une carrière qui n’aura duré que cinq ans et se sera rapidement placée sous le signe de la reconnaissance et du succès.

Sandrine Revel utilise le matériau à sa disposition pour bâtir un scénario qui ne m’a que partiellement convaincue. Dans les premières pages, on se retrouve en compagnie d’un groupe d’artistes qui, presque 40 ans après la mort de Tom Thomson, veulent vérifier que son corps n’est pas resté dans le parc Algonquin (officiellement, il a été déplacé pour être rendu à sa famille, à Leith). Ils se mettent donc à fouiller en quête de sa tombe, dont ils pensent qu’elle se situe pas loin de deux autres sépultures. Le récit se base sur des faits avérés, narrés par un des protagonistes de cette recherche, qui pense que si on retrouve le corps, celui-ci révèlera la vérité au sujet de la mort de Thomson … Mais, bon, pourquoi aurait-on prétendu l’avoir transporté pour finalement le laisser là ? Et envisager une autopsie 40 ans après ! Peut-être l’autrice ne fait-elle état de cette anecdote que pour nous montrer à quel point la mort du peintre continuait, des décennies plus tard, à perturber les esprits. Bref, ce volet occupe une certaine place dans la BD et on n’en sort pas plus avancés. Quant aux dernières pages, elles nous offrent, dans un ultime sursaut, l’élucidation soudaine de ce qui serait un crime : et hop, on nous sort un coupable du chapeau, ni une ni deux, ça a l’air si évident qu’on se demande ce que faisait la police pour être aveugle à ce point, ah oui, c’est vrai, elle a juste négligé d’interroger celle-qui-savait !

Au-delà des pages consacrées au mystère entourant la disparition du peintre, dont j’ai trouvé l’intérêt parfois discutable et dont le nombre aurait pu être réduit, il y en a heureusement beaucoup d’autres, qui nous permettent d’avoir un bon éclairage sur sa vie, son cheminement artistique et son importance dans l’art canadien : en se rapprochant de l’abstraction, il l’a en effet amené vers l’ère moderne.

Sandrine Revel, y compris lorsqu’elle présente des tableaux de Thomson, ne cherche pas à l’imiter : elle dessine dans son propre style et l’album, qui nous immerge dans les lieux fréquentés par l’artiste, est une réussite graphique (avec un petit bémol, en ce qui me concerne, pour son traitement parfois trop appuyé du nez de ses personnages). Dans des interviews, la dessinatrice cite Agnès Varda qui affirmait qu’il ne fallait pas montrer mais donner envie de voir et c’est donc ce qu’elle a voulu faire. Objectif atteint, puisqu’en lisant sa BD je suis allée sur internet pour comparer les œuvres qu’elle évoquait avec les originaux du peintre, avant de me renseigner davantage à son sujet.
Un bel album et un peintre à découvrir !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

En prime, quelques œuvres de Tom Thomson :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

« Tom Thomson, esquisses d’un printemps », Sandrine REVEL
Editions Dargaud (144 p)
Paru en août 2019

Rendez-vous aujourd’hui chez Stephie !

22 commentaires sur “« Tom Thomson, esquisses d’un printemps », Sandrine REVEL

Ajouter un commentaire

  1. Tout m’intéresse dans ce livre. Je ne connaissais pas ce peintre mais en regardant ses œuvres que je trouve magnifiques ; je suis tombée sur une oeuvre très similaire d’un peintre qui s’appelle Anders Zorn Kyrkviken vid Lidingö. La couverture est splendide. Bref il me le faut !

    Aimé par 1 personne

  2. Comme tout le monde, je ne connais pas le peintre. Si je tombe dessus à la bibli pourquoi pas, mais tu n’as pas l’air plus emballée que ça ..

    J'aime

Un commentaire ? N'hésitez pas !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :