« Membrane », Chi Ta-Wei

membrane« Momo tendit la main pour caresser la tapisserie jaune. Elle croqua dans la peau rose et délicate d’une pêche cultivée sous serre, le jus ruissela à travers. Mais elle n’aurait su dire avec certitude si c’était bien les terminaisons nerveuses de son épiderme à elle qui avaient effleuré à nu la tapisserie, et si ses papilles avaient réellement saisi le goût sucré de la chair du fruit — n’y a-t-il pas toujours entre un objet et un corps une frontière impossible à franchir ?
Une membrane. C’est l’impression que lui donnait le monde. Momo avait trente ans et elle avait toujours considéré qu’il existait une membrane entre elle et le monde, en tout cas au moins une enveloppe. »

Ainsi commence « Membrane », qui raconte la vie de Momo, esthéticienne en 2100 dans une de ces villes sous-marines créées par les hommes quand le réchauffement climatique a rendu la terre inhabitable.
Momo exerce son métier avec talent mais un mal secret la ronge : celui de ne pas avoir vu sa mère (toujours évoquée sous l’appellation de « Maman »), célèbre directrice des relations publiques d’un grand groupe informatique, depuis maintenant 20 ans. Or voilà que celle-ci annonce sa venue …

Je ne vous en dirai pas plus car il serait dommage de trop en révéler au sujet de ce court roman qui, jusqu’au bout, surprend son lecteur, en nous contant l’histoire inhabituelle d’une petite fille devenue une jeune femme solitaire.
Un texte dont j’ai aimé le caractère imprévisible autant que la grande sensibilité qu’il dégage.

Chi Ta-wei (né à Taipei en 1972) est auteur de romans et de nouvelles, dont plusieurs de science-fiction. Il est par ailleurs une figure importante des mouvements de défense de la cause homosexuelle et « queer » à Taiwan. Membrane […] est sa première œuvre littéraire traduite en français.
(extrait de la 4ème de couverture)

J'ai beaucoup aimé !« Membrane », Chi Ta-WeiDéfiSFFFPetitMle
Première édition en chinois traditionnel à Taiwan 1996
Traduit par Gwennaël Gaffric
Editions L’Asiathèque (213 p)
Paru en 2015

Les avis de : Lhisbei, Yueyin

12 commentaires sur “« Membrane », Chi Ta-Wei

Ajouter un commentaire

Pour commenter, c'est ici :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :