« La singulière tristesse du gâteau au citron », Aimee BENDER

« C’est arrivé pour la première fois un mardi après-midi, par une chaude journée de printemps dans les plaines d’Hollywood, alors qu’une brise légère soufflait de l’océan et agitait les pétales des pensées aux yeux tuméfiés que nous venions de planter dans les jardinières. »
Rose va avoir neuf ans, mange une bouchée du gâteau d’anniversaire préparé par sa mère et le trouve … infect ! Car submergeant le goût des aliments, de qualité, il y a le goût de l’amertume de la pâtissière, de tous les sentiments contrariés qu’elle refoule pour continuer à faire bonne figure …

Ainsi commence « La singulière tristesse du gâteau au citron » (j’adore ce titre, tellement évocateur de l’atmosphère du livre), histoire d’une petite fille accablée par un don surprenant, incroyable au sens propre du terme et qui ne tarde pas à lui rendre la vie au quotidien (seuls les aliments confectionnés industriellement s’avèrent comestibles) plutôt difficile.
On suit Rose et on la voit grandir au milieu d’une famille où tout ne va pas très bien, même si le père ne semble pas se rendre compte du trouble de sa femme et des difficultés du fils aîné, Joseph : celui-ci est peu sociable au point de n’avoir qu’un seul ami, le charismatique George, et il lui arrive de disparaître mystérieusement.

« La singulière tristesse du gâteau au citron », avec ses touches d’étrangeté et le décalage qu’elles provoquent, interroge à sa manière le fond des choses et des gens. Un roman original et subtil, qui m’a captivée !

« La singulière tristesse du gâteau au citron », Aimee BENDER
titre original The Particular Sadness of Lemon Cake
traduit de l’anglais (États-Unis) par Céline Leroy
Éditions de l’Olivier (344 p)
paru en 2013

18 commentaires sur “« La singulière tristesse du gâteau au citron », Aimee BENDER

Ajouter un commentaire

  1. C’est drôle que tu parles de ce livre maintenant. Je regardais ma LAL ces jours-ci et je suis retombée dessus en me disant qu’il ne fallait pas que je l’oublie ..

    J'aime

    1. Moi c’est en farfouillant dans les livres d’un membre de Babelio, que je venais de découvrir via une critique qui m’avait plu, que je suis retombée dessus !

      J'aime

  2. La couverture aurait tendance à me faire fuir, imaginant un roman un peu mièvre, mais ton avis détrompe ce préjugé ! Il a en effet l’air original, je note donc finalement !

    J'aime

  3. Je me souviens qu’on avait beaucoup parlé de ce livre à sa sortie mais il y en a eu tant depuis que je ne l’ai pas lu. Je le croiserai peut-être un de ces jours dans une boîte à livres ou un vide-grenier ?

    Aimé par 1 personne

  4. Le titre m’avait en mise en appétit, mais de mon côté ce fut une déception, même si je ne me souviens plus trop pourquoi 😉 Certainement un peu trop rocambolesque à mon goût 🙂

    J'aime

Un commentaire ? N'hésitez pas !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :