« Un travail comme un autre », Virginia REEVES

travail-comme-un-autreQuatrième de couverture :
« On naît avec quelque chose dans les veines, pour mon père, c’était le charbon, pour Marie, c’est la ferme, pour moi un puissant courant électrique. »

Roscoe T Martin est fasciné par cette force plus vaste que tout, plus grande que lui, qui se propage avec le nouveau siècle : l’électricité. Il s’y consacre, en fait son métier. Un travail auquel il doit pourtant renoncer lorsque Marie, sa femme, hérite de l’exploitation familiale. Année après année, la terre les trahit. Pour éviter la faillite, Roscoe a soudain l’idée de détourner une ligne électrique de l’Alabama Power. L’escroquerie fonctionne à merveille, jusqu’au jour où son branchement sauvage coûte la vie à un employé de la compagnie…

Le roman se situe après l’accident évoqué ci-dessus : Roscoe est incarcéré dans la prison de Kilby et les chapitres consacrés à la vie qu’il y mène alternent avec ceux retraçant le temps passé à la ferme. Dans les deux cas, l’évocation est saisissante, on est en empathie avec Roscoe dont on partage les déboires et encore le mot est faible pour ce qui concerne la prison, établissement qui se veut modèle pour l’époque mais où le sort semblera s’acharner contre lui.
Virginia Reeves signe là un premier roman, sombre (mais pas que) qui m’a embarquée tant son écriture m’a projetée dans les scènes évoquées. La personnalité de Roscoe est originale et fouillée, de même que ses relations avec sa femme Marie. Je m’inquiétais en me demandant si on allait rester jusqu’au bout dans la prison (Roscoe en a pris pour 20 ans) … mais tout ce que je peux vous dire sans divulgâcher, c’est que le virage pris dans la dernière partie du récit est aussi surprenant qu’intéressant.virginia-reeves
Un très bon moment de lecture.

J'ai beaucoup aimé !« Un travail comme un autre », Virginia REEVES
titre original Work Like Any Other (2016)
traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Carine Chichereau
éditions Stock (344 p)
parution août 2016
lu en numérique via NetGalley

Les avis (tous positifs) de Cathulu, Micmelo et Clara

Et peut-être que je croiserai Virginia Reeves au Festival America !

25 commentaires sur “« Un travail comme un autre », Virginia REEVES

Ajouter un commentaire

  1. Un des romans de cette rentrée qui me fait envie (soit dit en passant, les tentations sont plus nombreuses cette année que l’an dernier. Le cru RL2016 semble plus en phase avec mes envies/goûts du moment).

    1. Pour celui-ci, c’est juste la présentation de l’éditeur qui m’avait attirée et je n’ai pas été déçue (et tant mieux si la rentrée littéraire de cette année te fait davantage de l’œil que l’année précédente … même si j’imagine que tu n’es jamais à court de lectures 😉 ).

    1. Je l’ai lu (et j’ai fait mon billet) en août, alors que je n’en avais pas entendu parler : c’est agréable de partir à la découverte (enfin, quand le livre nous plaît 😉 ) !

  2. Dans ma PAL déjà, mais vu le nombre de pages, il ne pourra pas concourir pour ton challenge du pavé, sauf si tu soldes et que nous fait une ristourne de 50% sur le nombre de pages à lire ! 😆 Oui, je sors de suite… 😛

    1. J’ai eu coup sur coup, cet été, de la chance avec deux livres choisis sur la foi de leur quatrième de couverture, que j’ai aimés et qui se sont dans la foulée vus attribuer un prix !

Pour commenter, c'est ici :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :