« Wisconsin », Mary RELINDES ELLIS

En 1967, aux Etats-Unis, dans une ferme du Wisconsin. Bill a 8 ans et joue aux jeux de son âge. Il admire son grand frère James qui, lui, veut échapper à l’emprise d’un père alcoolique et violent, auquel sa femme ne parvient pas suffisamment à s’opposer. James décide donc de s’enrôler comme volontaire pour partir faire la guerre au Vietnam.

Son départ laisse le jeune Bill désemparé, malgré le soutien apporté par le couple voisin des Moriseau.

Quant à James, il découvre la guerre et entame une correspondance avec Bill …

Il est des romans qui vous happent dès la première page, pour ne plus vous lâcher. Pour moi, « Wisconsin » appartient à cette catégorie. J’ai commencé à le lire et sa musique s’est immédiatement insinuée en moi.Extrait (de cette première page) :

« L’automne le rendait plus conscient de sa condition mortelle, et pourtant chaque année sa poitrine se gonflait d’excitation, le changement à venir réveillait ses sens. Il percevait avec une acuité particulière l’odeur piquante de l’écorce humide et des feuilles mouillées, la senteur âpre des pins, la fertilité parcheminée de l’herbe desséchée. Les feuillages déclinant toutes les nuances du feu, que la première tempête d’octobre emporterait comme de la fumée. L’étonnante beauté des branches nues dressées vers le ciel, comme s’il les avait déshabillées pour les mettre au lit. »

Que cet extrait ne vous induise pas en erreur, cependant. « Wisconsin » n’est pas un livre truffé de descriptions même si la nature est bien là, présence sous-tendant le roman. A cet égard, le titre anglais : «The Turtle Warrior» est plus révélateur que son adaptation française. « Le Guerrier Tortue, c’est en effet le  surnom que se donne le jeune Bill quand il combat des ennemis imaginaires, armé de son épée en bois et protégé par son bouclier-carapace de tortue. Centré sur l’individu, ce titre correspond mieux au contenu du roman.

Tendue sur des êtres en devenir, en proie à des conflits souvent violents, la narration est rythmée, de 1967 à 2000, par l’alternance des voix des différents protagonistes. Les mêmes faits peuvent ainsi être présentés plusieurs fois, mais ce  n’est pas du tout systématique.

Il y a des temps forts et des pauses. Des épisodes sereins et d’autres atroces. C’est un roman d’apprentissage, mais pas seulement parce qu’il y est question d’un jeune garçon et d’un jeune homme. Les adultes aussi vont apprendre (tous, sauf l’un d’eux). Apprendre à vivre, sans doute, et dans leurs cas la vie n’est pas vraiment facile. Chaque personnage a son histoire, ses blessures secrètes, ses espoirs, ses déceptions, ses peurs et sa manière (d’essayer) de les vaincre.

C’est un roman dur, âpre mais aussi très beau, comme la nature qui en est le cadre.

Un roman où la guerre du Vietnam joue un rôle important, sans que ce soit un roman sur la guerre du Vietnam, parce que l’un des protagonistes y participe et que cette participation rejaillit sur tout son environnement.

Un roman où les drames les plus douloureux, grâce à l’aide des autres, finissent par être surmontés.

Où l’espoir renaît parce que la vie continue, comme la rivière Chippewa continue de couler, malgré tout.

Tamara et Fashion ont elles aussi beaucoup aimé ce livre.

« Wisconsin », Mary RELINDES  ELLIS

Editions Buchet Chastel (432 p)

et en collection 10/18

(réédition d’un article paru le 30/08/2008)

10 commentaires sur “« Wisconsin », Mary RELINDES ELLIS

Ajouter un commentaire

    1. Ce n’est pas un roman léger, tu l’auras compris, mais il fait partie de ceux qu’on n’oublie pas (et il n’y en a pas tant que cela).

  1. J’ai lu ce livre, il n’y a pas très longtemps et j’ai adoré. C’est un roman vraiment très émouvant. Je le conseille aussi très vivement.

    1. Et pourquoi « seulement » 4 coquillages et pas 5, chez toi 😉 ?!
      On ne va pas commencer à justfier ce qui n’est qu’une manière (un peu lapidaire) d’afficher notre ressenti personnel, le billet pourrait en réalité se suffire à lui-même.

Pour commenter, c'est ici :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑