« Entends la nuit », Catherine DUFOUR

A 25 ans, Myriame se voit contrainte d’abandonner sa vie de bohême pour rentrer à Paris, dans le minuscule appartement de sa mère malade. Titulaire d’un master en communication, elle prend un boulot alimentaire dans une importante société, Zuidertoren, située dans un vieil immeuble parisien. Rapidement, elle constate qu’elle a été repérée par un personnage... Lire la Suite →

« La tomate », Anne-Laure REBOUL et Régis PENET

Anne Bréjinski, membre du deuxième cercle, service d’épuration d’objets, comparaît devant le tribunal pour répondre du crime qu’elle a commis, qui « a mis en péril les fondements de la société ». Interrogée, elle fait le récit de la journée avec laquelle tout a commencé. Comme d’habitude, elle s’est rendu dans le troisième cercle, où... Lire la Suite →

« Le dernier bain », Gwenaële ROBERT

Paris, 13 juillet 1793 ou plutôt 25 messidor, an II de la République française, c'est la date à laquelle Marat a été assassiné, dans sa baignoire, par Charlotte Corday. Cet événement, le peintre David l'a immortalisé par un tableau devenu célèbre, qui a durablement marqué les imaginaires. Gwenaële Robert, usant de la liberté conférée par... Lire la Suite →

« Aquamarine », Andreas ESCHBACH

Australie, 2151 Saha Leeds habite à Seehaven, une ville côtière tenue par les néo-traditionnalistes. Elle suit les cours d’un lycée où sa tante travaille en tant que femme de ménage. De là à dire qu’elle y est acceptée, c’est une autre affaire. En réalité, Saha se tient à l’écart de ses camarades parce que, contrairement... Lire la Suite →

« Olympe de Gouges », CATEL & BOCQUET

Parce que j’étais en train de lire « Le dernier bain », de Gwenaële Robert, qui raconte avec brio quelques jours de juillet 1793 autour de l’assassinat de Marat, j’ai enfin emprunté cette brique BD que j’avais déjà croisée bien souvent : plongée comme je l’étais dans la période révolutionnaire, j’étais disposée à continuer (comme... Lire la Suite →

« Moi en double », NAVIE et Audrey Lainé

Agée d’une petite trentaine d’années, Navie (scénariste de l’album « Collaboration horizontale ») pèse 133 kgs pour 1,54 m. « Obésité morbide », lui diagnostique son médecin traitant. Mais elle ne se sent pas malade, ses analyses sont bonnes, non ? La prise de conscience de l’urgence qu’il y a à faire quelque chose vient... Lire la Suite →

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑