« La fille d’avant », J.P. DELANEY

  « Tout au bout de la rue, au coin, se dressait une palissade. Derrière, j’apercevais une petite construction basse, un cube de pierre pâle, compact. Quelques entailles de verre horizontales, apparemment disséminées au hasard, étaient l’unique élément indiquant qu’il s’agissait bien d’une maison et non pas d’une sorte de presse-papier géant ». Le One... Lire la suite →

« L’île aux mensonges », Frances HARDINGE

En 1860, Faith et sa famille, le petit Howard, son père le révérend Sunderly et son épouse, accompagnés du frère de celle-ci, sont contraints de se réfugier sur l'île anglaise de Vane, pour échapper aux rumeurs relayées par la presse : Sunderly, savant naturaliste en vue, aurait présenté comme vrais des fossiles trafiqués. Mais les... Lire la suite →

« Quand sort la recluse », Fred VARGAS

« […] quand Adamsberg entra dans la pièce, de son pas toujours un peu tanguant, souriant à chacun, serrant les mains, les inquiétudes de Danglard furent aussitôt ravivées. Plus venteux et ondoyant que jamais, le regard inconsistant et le sourire vague, le commissaire semblait avoir perdu les pans de précision qui charpentaient néanmoins ses démarches,... Lire la suite →

« Luna », Ian McDONALD

Présentation de l’éditeur : 2110 Sur une Lune où tout se vend, où tout s’achète, jusqu’aux sels minéraux contenus dans votre urine, et où la mort peut survenir à peu près à n’importe quel moment, Adriana Corta est la dirigeante du plus récent des cinq « Dragons », ces familles à couteaux tirés qui règnent... Lire la suite →

« Fille de joie », Kyoko MURATA

Savez-vous qu'au Japon, et ce jusqu'au tout début du 20ème siècle, les filles des familles les plus pauvres pouvaient être vendues à une maison close ? Elles devaient ensuite y travailler le nombre d'années nécessaire au rachat de la somme versée à leurs parents … si tant est que ceux-ci ne viennent pas en cours de... Lire la suite →

« Cette terre promise », Erich Maria REMARQUE

Présentation de l’éditeur : « J’ai vu la ville pendant trois semaines devant moi, mais c’était comme si elle avait été située sur une planète inconnue. J’étais dans l’île d’Ellis Island, c’était l’été 1944, et sous mes yeux j’avais New York. » Ludwig Sommer, jeune Allemand pourchassé par les nazis, a enfin rejoint les États-Unis. Son permis de séjour en poche,... Lire la suite →

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑