Sur mes brizées

Où il est, surtout, question de livres !


Poster un commentaire

« Les enfants de l’empereur », Claire MESSUD

New-York, de mars à novembre 2001.

Danielle Minkoff achève un court séjour professionnel (elle produit des émissions de télévision) en Australie, où elle rencontre l’énigmatique et séduisant Ludovic Seeley  qui va venir habiter, comme elle, à New-York, pour y lancer un journal révolutionnaire, le Monitor.

Pendant ce temps, son amie Marina, la ravissante fille du célèbre intellectuel Murray Thwaite, a trouvé provisoirement refuge dans la résidence secondaire de ses parents, à Stockbridge, après sa séparation d’avec Val, avec lequel elle vivait depuis plusieurs années. Elle s’efforce en vain de s’atteler à la rédaction de l’ouvrage sociologique qu’elle a en chantier depuis trop longtemps, relatif à la mode enfantine. Lasse de sa solitude, elle invite leur ami commun Julius, journaliste pigiste homosexuel, à l’y rejoindre.

De son côté, son jeune cousin Frederick (dit Bootie) Tubb, qu’elle connaît à peine, n’en peut plus de sa vie étriquée à Watertown et envisage de venir se former sous la coupe de son oncle, Murray Thwaite, auquel il voue une admiration sans borne…

Trois trentenaires sont donc les principaux protagonistes de ce roman, qui accorde cependant aussi une place importante aux personnages de Bootie et de Murray .

Ils ont plus ou moins de mal à se positionner professionnellement et/ou affectivement Lire la suite