« Maritimes », Sylvie TANETTE

Une petite île méditerranéenne, au large du continent, et un vieil homme qui raconte la vie paisible des insulaires, eux dont le dialecte rappelle les mystérieuses origines, liées aux créatures des profondeurs de la mer.
C’était le temps de la dictature et sur l’île chacun vaquait à ses occupations en appréciant cet isolement qui l’en protégeait, rompu seulement par le passage hebdomadaire d’une navette.
Et puis, un jour, Benjamin est arrivé. Benjamin, beau comme un jeune dieu grec, que les habitants ont tout de suite pris en amitié et qui a fini par s’installer dans une petite maison abandonnée de l’autre côté de l’île…

« Maritimes » nous offre la vision bienfaisante d’une île heureusement restée à l’écart, ou du moins le semble-t-elle et le choc n’en sera que plus terrible lorsque la violence des hommes finira par l’atteindre. Un récit tranquille, sur lequel plane une ombre diffuse, on est loin des attractions de la vie moderne prudemment rejetées, jusqu’à ce que tout vole en éclats, en quelques pages bouleversantes.

C’est un texte très court, tout au plus une novella, mais que de choses dites, en si peu de mots, sur notre rapport à l’autre et au monde.

« Maritimes – Une histoire méditerranéenne », Sylvie TANETTE
éditions Grasset (115 p)
paru en 2021

Repéré chez Hélène.
Aifelle l’a lu (et aimé) dans la foulée.

4 commentaires sur “« Maritimes », Sylvie TANETTE

Ajouter un commentaire

Un commentaire ? N'hésitez pas !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Un Site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :