« Le voyeur du Yorkshire », Peter ROBINSON

Alan Banks, inspecteur en chef naguère affecté à Londres, est depuis peu venu rejoindre les effectifs du poste de police d’Eastvale, aux environs de Leeds, dans le Yorkshire.
Deux affaires ne tardent pas à occuper ses journées. La première concerne un voyeur surpris à quelques reprises par certaines de ses victimes, mais sans qu’elles puissent donner son signalement. La seconde est une série de cambriolages apparemment perpétrés par deux adolescents, qui s’en prennent à des personnes âgées vulnérables. De quoi convaincre Banks que la vie à Eastvale n’est pas aussi paisible qu’il l’escomptait …

Enfin un héros de roman policier « normal » ! Alan Banks, marié, deux enfants, ne présente aucune tare spécifique (= ni dépressif ou alcoolique). Certains le trouveront peut-être trop lisse, personnellement il m’a paru sympathique et crédible. Et puis, il n’est pas parfait, après tout : il n’est pas très grand (bon, je plaisante 😉 ) et il n’est pas insensible au charme de la belle Jenny, la psychologue qu’on lui adjoint comme consultante afin d’essayer de définir le profil du voyeur. Pour le reste, il est méthodique, réfléchi et s’avère manager intelligemment les personnels dont il dispose.
Le roman nous permet aussi de côtoyer son épouse Sandra, femme au foyer à la personnalité affirmée, qui fréquente à ses heures un club de photographie. Au fil des pages, quelques descriptions des lieux, la ville imaginaire d’Eastvale et ses environs (dont les fameuses « Dales », c’est-à-dire vallées, du Yorkshire) nous permettent de nous familiariser avec les paysages de cette région du Nord de l’Angleterre.

The fictional town of Eastvale is partly based on Richmond.
Photo by Anna Whiteley – Credit: Archant

L’enquête suit son cours sans emprunter les fastidieux chemins d’entrevues ou interrogatoires à rallonge, mais en alternant les investigations de Banks et les incursions auprès des jeunes cambrioleurs et du père de l’un d’eux. Aux deux-tiers du livre, les choses se corsent et les affaires en question prennent un tour un peu moins plan-plan, avec un dénouement qui apportera sa dose de tension.

Bref, « Le voyeur du Yorkshire » est un bon petit polar sans prétention, qui m’a paru assez réaliste. L’auteur, au moins ici, dans ce roman qui sera le premier d’une longue série, ne force pas la note et on est loin du gore à tout va en vigueur chez certains.
Nul doute que, lorsque je serai en quête d’une lecture polardeuse soft, je retournerai faire un bout de chemin auprès de l’inspecteur Banks !

« Le voyeur du Yorkshire », Peter ROBINSON
titre original Gallows View (1987)
traduit de l’anglais par Jean Esch (2007)
éditions Le livre de poche (352 p)

13 commentaires sur “« Le voyeur du Yorkshire », Peter ROBINSON

Ajouter un commentaire

    1. Sur le coup, je me suis dit que je ne connaissais pas du tout la série, mais recherche faite, « DCI Banks », ça me dit vaguement quelque chose. En tout cas, l’acteur est bien plus âgé que notre inspecteur, au moins dans ce premier opus, où il n’a qu’une trentaine d’années.

      J’aime

    1. De mon côté, je suis beaucoup moins attirée par les polars qu’à une époque et celui-ci m’est tombé sous la main parce que je cherchais du british pour le mois anglais. Pas la révélation de l’année mais un bon moment.

      J’aime

  1. Un polar pas trop gore… parfait pour une lecture d’été ! Est-ce dans la même veine que la série des « détectives du Yorkshire » de Julia Chapman (« Rendez-vous avec le crime », « Rendez-vous avec le mal », etc) ?

    J’aime

    1. Non, on n’est pas dans le « cosy mystery » ici, avec des détectives amateurs qui enquêtent, boivent du thé, cancanent sur leur(s) voisin(s) ou s’amourachent de lui/elle 😁! C’est du polar avec des enquêtes menées par un policier.

      J’aime

  2. Oh mais je l’ai lu ce roman, il y a longtemps. C’était pour un swap anglais je crois… tu te souviens le temps des swaps ? Une certaine Fashion (tu te souviens ?) était fan de cette série. Pour ma part il me semble que j’étais assez mitigée.

    Aimé par 1 personne

Un commentaire ? N'hésitez pas !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Un Site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :