« Petits meurtres en campagne », T.E. KINSEY

Angleterre – 1908
En venant s’installer dans le Gloucestershire, Lady Emily Hardcastle, accompagnée de sa dame de compagnie Florence Armstrong, pensait couler des jours paisibles, loin du tumulte londonien et après « 
des années d’aventure et de terreurs occasionnelles ».
Mais le hasard en a décidé autrement, puisque sa première promenade bucolique la conduit nez-à-nez avec un pendu ! Et lorsqu’elle constate que la police semble condamner bien vite un individu qui lui paraît innocent, notre énergique lady décide de mener elle-même sa propre enquête, aidée de sa non moins pétulante collaboratrice…

Agatha Raisin avait, il y a maintenant quelques années, lancé la vague des « cosy mysteries » (qui m’a l’air d’être devenue un tsunami, si j’en crois la multiplication des publications dans ce genre). Mon engouement initial s’était assez rapidement consumé dans les flammes des amours en mode fixette du personnage principal et j’avais laissé Agatha poursuivre sans moi ses folles aventures.
Mais le Mois anglais (chez Titine et Lou) est l’occasion de faire des découvertes et les billets de Belette et Bianca sur Lady Hardcastle et sa domestique ont su piquer mon intérêt. Ni une ni deux, profitant d’une promotion numérique (jusqu’à fin juin) mettant le tome 1 à 2,49 €, je suis allée y regarder de plus près.

C’est avec beaucoup de plaisir que j’ai fait la connaissance d’une Lady hors du commun, veuve depuis neuf ans (elle n’en a pas encore quarante) d’un diplomate aux côtés duquel elle avait séjourné à l’étranger. Florence, qui fut, enfant, élevée dans un cirque, est à son service depuis quatorze ans et les liens entre les deux femmes dépassent le cadre d’une relation de maître à servante : chacune respecte l’autre mais sans hésiter à s’en moquer gentiment, elles échangent leurs impressions sur un pied d’égalité et avec souvent une bonne dose d’humour. Leur complicité est manifeste et surprend, d’aucuns s’en émeuvent mais Lady Hardcastle ne se soucie pas de se conformer à la norme en la matière. L’inspecteur Sunderland, auquel ces dames auront affaire dans le cadre de leur enquête (qui va bientôt se compliquer puisqu’interviendra un second crime), trouve quant à lui leur relation « rafraîchissante » (comme il le dit à trois reprises, on retient le terme !).

J’ai aimé observer nos deux héroïnes dans leur quotidien : installation dans la nouvelle demeure, découverte de l’environnement, campagne et commerçants du village, sans oublier les quelques figures notables du coin, petite noblesse ou autres. Le livre se lit vite, les enquêtes sont bien menées et le ton est pétillant. Lady Hardcastle et Flo se montrent fort efficaces et leur contribution est appréciée du représentant des forces de l’ordre : de quoi leur faciliter la tâche quand elles ne manqueront pas, dans les tomes suivants, de s’immiscer à nouveau dans des affaires critiques.

Une lecture-détente bien sympathique !
(mais comme je me rends compte que je suis davantage séduite par l’originalité de ces drôles de dames et tout ce qui les concerne personnellement que par les enquêtes proprement dites, matières de la série, je pense que j’en resterai là)

« Petits meurtres en campagne – Les enquêtes de Lady Hardcastle 1 », T.E. KINSEY
titre original A quiet life in the countryside (2016)
traduit de l’anglais (Royaume-Uni) par Karine Forestier
City éditions (336 p)
paru en 2021
disponible aussi en poche

7 commentaires sur “« Petits meurtres en campagne », T.E. KINSEY

Ajouter un commentaire

  1. De mon côté (et de celui de Bianca), nous continueront la série en LC, nous avons lu le 2 et on apprécie toujours.

    J’avais été surprise par le premier, ses mystères, ses héroïnes et j’avais accroché 😉

    Aimé par 1 personne

    1. C’est qu’il y en a tellement, maintenant, de séries de cosy mysteries, difficile de toutes les connaître !
      Belle fin de Mois anglais à toi aussi 🙂 !

      J’aime

Un commentaire ? N'hésitez pas !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Un Site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :