« Frantz », un film de François Ozon

En 1919, dans une petite ville allemande, la jeune Anna vit chez les parents de son fiancé, Frantz, et pleure avec eux sa mort au combat.
Un jour, au cimetière, elle aperçoit un homme bouleversé penché sur la tombe de Frantz. C’est un jeune Français, Adrien Rivoire et Anna devine immédiatement qu’il s’agit d’un ami que Frantz s’était fait à Paris, où il était parti étudier avant qu’éclate le conflit.
Auprès d’elle et des parents de Frantz, Adrien se retrouve à devoir évoquer la mémoire du jeune disparu …

J’ai enfin vu, sur le petit écran, profitant de sa rediffusion sur Arte, ce film que j’avais un peu boudé jusque-là, peut-être parce qu’il est en noir et blanc, ou bien parce que, lors de sa sortie, j’ai eu l’impression que la bande-annonce (mais je ne sais même plus si je l’avais regardée, le début éventuellement car la plupart du temps je m’arrête avant qu’on ne m’ait proposé le résumé du film en me gâchant tout !) m’en avait dit assez et que l’histoire serait sans surprise. Qu’importe ! J’ai commencé à regarder le film en me disant que j’en prenais juste un petit bout avant d’aller me coucher … sauf que je n’ai pas pu décrocher, tant l’histoire m’a captivée !

D’elle, je ne vous dirai pas grand-chose de plus que l’amorce présentée plus haut, vous laissant le plaisir, si ce n’est déjà fait, de la découvrir. Le noir et blanc correspond parfaitement à la période et à l’ambiance et, à de rares moments magiques, se voit progressivement gagné par une colorisation dont la symbolique n’échappera pas au spectateur. Et quel bonheur d’avoir affaire à des acteurs allemands parlant dans cette langue que j’aime autant que tout ce qui s’y rapporte, alors que dans tant de films on se retrouve dans un pays, la France par exemple, où tous les habitants parlent la langue du réalisateur, donc souvent l’anglais (OK, on s’y fait, mais bon, ça nuit quand même à la plongée dans l’ambiance) ! Pour les réfractaires aux sous-titres, je vous rassure, Paula Beer, qui interprète merveilleusement Anna et porte tout le film, parle français et peut donc échanger dans cette langue avec Adrien, joué par Pierre Niney (dont la qualité de jeu m’a un petit peu moins convaincue que celle de sa partenaire mais bon, je chipote, c’est peut-être lié à sa drôle de moustache toute fine) .


« Frantz » offre un aperçu saisissant du climat de l’immédiat après-guerre, où l’hostilité Allemands-Français est manifeste après un conflit qui a fait des millions de morts et de blessés. Il y a des passages marquants à ce sujet, tant du côté allemand (le père de Frantz rappelant à d’autres hommes de son âge, choqués par sa relation avec Adrien, que ce sont eux qui ont envoyé leurs enfants à la mort) que du côté français (une Marseillaise vindicative émergeant spontanément dans une brasserie française, lorsqu’y entrent des militaires français) et, à plusieurs reprises, j’ai craint pour la sécurité d’Anna, dans la mesure où elle côtoyait Adrien.


« Frantz » est un film élégant et sensible qui m’a séduite de bout en bout. J’y ai retrouvé le plaisir pris en regardant les mélodrames de Douglas Sirk et j’en ai savouré les faux-semblants et l’ambiguïté.


« Frantz », un film de François Ozon – 2016 – 113 mn – actuellement en replay sur Arte


9 commentaires sur “« Frantz », un film de François Ozon

Ajouter un commentaire

  1. Comme toi, j’avais repéré ce film à sa sortie, été intriguée mais quelque chose me retenait. C’est sur Canal + que j’ai pu le voir il n’y a pas si longtemps non plus et j’ai beaucoup aimé, surtout pour le climat d’après-guerre magnifiquement rendu.

    Aimé par 1 personne

  2. Je l’avais vu en salle, à sa sortie, et j’avais beaucoup aimé l’intrigue, de même que les images, aussi subtiles l’une que l’autre. Arte offre plein de possibilités et je revois pas de films ou en découvre, à partir de 18.00 !

    Aimé par 1 personne

  3. Bonsoir Brize, quel beau film avec un magnifique noir et blanc et Paula Baer est bien charmante. Ozon sait vraiment se renouveler dans les histoires qu’il raconte. Bonne soirée.

    J'aime

Un commentaire ? N'hésitez pas !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :