« Ravel, un imaginaire musical », Aleksi CAVAILLEZ, Karol BEFFA, Guillaume METAYER

Basée sur des entretiens ayant eu lieu en avril 1936 entre Maurice Ravel (1875 – 1937) et son élève, ami et fervent admirateur, Roland-Manuel, « Ravel, un imaginaire musical » est une BD en noir et blanc au contenu riche et à la mise en page virtuose.

Elle se penche d’abord sur l’enfance de Ravel, né à Ciboure, dans ce pays basque qui lui restera toujours cher bien qu’il ait vécu très tôt à Paris puis à ses portes, dans son Belvédère de Montfort l’Amaury : enfant prodige, il s’enthousiasme pour la musique en apprenant le piano et s’intéresse tout jeune à la composition, qu’il privilégiera ensuite à l’exécution, malgré son talent, car il sait qu’il y a meilleur instrumentiste que lui.
Au fil des pages, on découvre des bribes de la vie du compositeur, les artistes de renom qu’il fréquentait dans les salons parisiens ou au cabaret du Bœuf sur le toit (dont Colette, qui lui confia le livret de « L’enfant et les sortilèges »), la guerre, à laquelle il tint à participer malgré sa petite taille de jockey, sa tournée triomphale aux Etats-Unis en 1928, pour ne citer qu’elles. Surtout, Ravel livre, au travers des commentaires qu’il en fait, un éclairage très intéressant sur certaines de ses œuvres. On notera aussi son exigence, pour ne pas dire son intransigeance, quant à l’interprétation rigoureuse de ses compositions, sans modifier quelque élément que ce soit de la partition, ce sur quoi il était intraitable.

Dans l’appendice illustré intitulé « Coda » qui prolonge l’album, Roland-Manuel, soucieux d’éclairer au mieux la figure du compositeur, offre un témoignage d’une grande sincérité sur sa personnalité. Ces pages s’achèvent de manière bouleversante sur l’évocation de la fin de vie tragique de Ravel (il se voyait perdre peu à peu ses moyens, physiques et intellectuels).

Aleksi Cavaillez, sourd de naissance mais capable de percevoir la musique à sa manière, restitue l’ « imaginaire musical » de Ravel dans un graphisme noir et blanc dynamique et inspiré qui m’a totalement convaincue.
Un album passionnant, plein de cœur et de fougue, réussi à tous points de vue !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

« Ravel, un imaginaire musical », scénario Karol BEFFA et Guillaume METAYER, dessin et couleur Aleksi CAVAILLEZ
Editions Seuil Delcourt (200 p)
Paru en août 2019
(cartonné – format : 198 x 263)

Rendez-vous aujourd’hui chez Moka !

26 commentaires sur “« Ravel, un imaginaire musical », Aleksi CAVAILLEZ, Karol BEFFA, Guillaume METAYER

Ajouter un commentaire

Un commentaire ? N'hésitez pas !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :