« Prends ma main », Megan ABBOTT

Kit travaille comme chercheuse au sein du prestigieux laboratoire du Dr Severin. Celle-ci s’apprête à désigner, parmi les membres de son équipe, les heureux élus amenés à constituer son tout nouveau groupe de recherche dédié au TDPM, le trouble dysphorique prémenstruel. C’est précisément à ce moment-là qu’une figure du passé fait irruption dans le présent de Kit : Diane Fleming, blonde éthérée à la beauté distante. Elle aussi est chercheuse, sûre de son talent, contrairement à Kit, et vient rejoindre le groupe. Son arrivée accroît la pression déjà sensible, car l’imminence de l’annonce du Dr Severin fait ressortir les rivalités sous-jacentes.
Kit et Diane se sont connues une dizaine d’années auparavant, au lycée. Si elles ne partageaient pas le même niveau social (le milieu de Kit étant des plus modestes), leur goût pour le cross-country et les matières scientifiques n’a pas tardé à les rapprocher et elles ont préparé ensemble leurs examens et concours, plutôt concurrentes proches qu’amies, car Diane n’était pas du genre à se livrer. Jusqu’au jour où elle s’est décidée à partager un secret si terrible qu’il va à nouveau empoisonner des relations dont Kit avait alors décidé de se passer …

On s’immerge tout de suite dans la routine de Kit, une soixantaine d’heures de travail en laboratoire par semaine, le trajet vers son domicile avec quelques kilomètres à pied à travers des zones commerciales et pour finir des soirées sans attrait. L’arrivée de Diane amène quelques allers-retours entre présent et passé et la tension s’installe : quel est exactement le secret de Diane (il sera révélé au bout d’une centaine de pages mais l’auteur nous le laisse imaginer avant) et comment Kit, à nouveau fragilisée par la proximité de son ancienne condisciple, va-t-elle maintenant réagir face à elle ?
Un incident dramatique précipite les choses et déclenche un engrenage mortifère dont le lecteur, fasciné, observe la progression.

« Prends ma main » nous entraîne dans un troublant pas de deux où la figure de Diane ne cessera, jusqu’au bout, de nous échapper pour mieux se dévoiler fugitivement, assemblage complexe de pulsions tourmentées par un environnement instable. Un roman pour les amateurs de suspense psychologique : ils apprécieront son atmosphère pesante et la sensation de malaise qu’elle distille, ainsi que le contexte inhabituel, ce laboratoire de recherches dominé par la forte personnalité du Dr Lena Severin, un modèle et une ambition pour Kit et Diane depuis qu’elles sont jeunes filles.

« Prends ma main », Megan ABBOTT
Titre original Give Me Your Hand (2018)
Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Jean Esch
Éditions du Masque (336 p)
Paru en janvier 2019

15 commentaires sur “« Prends ma main », Megan ABBOTT

Ajouter un commentaire

    1. Ben oui, Krol : c’est pour ça que je mets des parts de tarte de « cote d’amour », afin qu’il n’y ait pas d’ambiguïté là-dessus et ici, j’en ai mis 2 et 1/2 🙂 !

      J'aime

    1. Oui, je l’avais lu (et chroniqué) aussi ! Mais il m’avait moins convaincue, je l’avais trouvé trop appuyé. Dans celui-ci, j’ai retrouvé la même atmosphère trouble qui m’avait plu et j’ai marché à fond.

      Aimé par 1 personne

  1. C’est un livre que j’ai aussi beaucoup apprécié, particulièrement ces trois personnages (Kit-Diane-Lena Severin) qui ne semblent être parfois qu’une seule et même femme sous différents aspects. Megan Abbott est vraiment douée pour écrire des personnages féminins ambigües.

    J'aime

    1. Je n’ai pas trouvé que ces trois personnages pourraient être la « même femme sous différents aspects », mais je te rejoins sur l’ambiance « vénéneuse » du récit, comme tu la qualifies si bien dans ton billet.

      Aimé par 1 personne

    1. Les parts de tarte, c’est parce que je suis gourmande 😉 !
      Oui, je vais bien et j’espère que tout est OK de ton côté aussi (mais j’ai bien compris que, comme d’habitude, tu cours après le temps !) 🙂 .
      Belle année 2019 à toi aussi !

      J'aime

Pour commenter, c'est ici :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :