« Les grands espaces », Catherine MEURISSE

Dans cette jolie BD autobiographique, Catherine Meurisse nous emmène parcourir les chemins de son enfance dans le Poitou, dans les années 80 : ses parents avaient décidé de quitter la ville pour s’installer à la campagne et y élever leurs enfants, dans une vieille ferme à retaper, au milieu d’un terrain nu où tout était à faire. C’est ainsi que Catherine et sa sœur, un peu plus âgée, impressionnées par le travail de leur père, se découvrent une passion pour les vieilles pierres et autres fossiles, au point de créer un petit musée de leurs trouvailles, imitant en cela Pierre Loti enfant. Il faut dire que, autant chez la sœur que chez les parents, l’inspiration littéraire n’est jamais loin. Pour arborer et fleurir les abords de la maison, le père comme la mère ne jurent que par les boutures et, si certaines viennent des lieux de leur jeunesse, d’autres ont été « adoptées » dans les maisons d’écrivains célèbres comme Proust ou Montaigne. Et puis, tant qu’à faire un jardin, on peut rêver et Versailles et ses fastes font vite irruption dans l’imaginaire de la petite Catherine, à côté des réalités bien plus prosaïques de la vie à la campagne.

« Les grands espaces », c’est aussi le récit d’une éducation et des valeurs que les parents ont transmises à leurs filles, en même temps qu’ils aiguisaient leur esprit critique en leur apprenant à observer autour d’elles la manière dont la campagne était (mal)traitée par les politiques chargés de sa gestion. Enfin, c’est l’histoire d’une petite fille qui grandit en se découvrant un talent de dessinatrice puis de caricaturiste, avec une visite au Louvre marquante, chemin qui sera finalement celui qu’elle empruntera.

Il y a beaucoup d’humour dans cet album dont le graphisme m’a conquise, de la poésie et de la tendresse, des liens familiaux forts, avec des racines plantées durablement dans un jardin créé à partir de rien : une belle évocation, souriante et pétillante, d’années d’apprentissage et du rôle qui ont joué les parents.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

« Les grands espaces », Catherine MEURISSE
Editions Dargaud (90 pages)
Paru en septembre 2018

Rendez-vous aujourd’hui chez Noukette !

 

27 commentaires sur “« Les grands espaces », Catherine MEURISSE

Ajouter un commentaire

  1. Alors toi… Non seulement je l’ai achetée samedi dernier mais là…. c’est juste ENORME ce que tu en dis ! Je m’en empare immédiatement et cesse toute activité pro et familiale !

    Aimé par 1 personne

Pour commenter, c'est ici :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :