« V.I.P. », Laurent CHALUMEAU

Toujours à l’affût, le paparazzo Patrick Corso reçoit un tuyau concernant un scoop à faire sur une jeune starlette qu’il ne peut pas saquer (elle a gagné les procès qu’elle lui a faits). Le voilà qui installe son poste de guet dans l’immeuble en travaux face au domicile parisien de l’actrice, dans les beaux quartiers : de là, vue royale sur son appartement et il a tout le matériel pour shooter et filmer. Mais il n’en espérait pas tant ! En lieu et place du nouvel amant « surprise » qu’on lui avait promis, il voit deux cambrioleurs arriver sur les lieux et menacer la jeune femme, en petite tenue. Ce n’est qu’un début car les événements s’enchaînent et tout part en vrille en mode colossal dérapage.
Dès lors, Patrick Corso se demande ce qu’il doit faire des images en sa possession : sera-t-il celui par qui le scandale arrivera ?

L’écriture décoiffe, rien qu’elle vaut le détour, je n’avais jamais rien lu de tel (mais puristes s’abstenir, ici no limit) et participe à la nervosité d’un polar gaillardement impertinent, qui se réjouit de mettre sur la sellette les grands de ce monde (la crème des Very Important People). Laurent Chalumeau imagine une situation initiale pas piquée des vers (que je vous laisse découvrir) (la série américaine Scandal pourrait la lui emprunter, on est dans le genre qu’elle aime) et en tricote la suite ingénieusement, en partant comme il se doit de l’analyse de la scène de crime menée par les experts de la police scientifique.
Les ressorts narratifs s’appuient sur l’observation de la réalité sociopolitique du moment (avec clin d’œil évident à certaine anecdote, on se marre au passage), intègrent les enjeux du système tout entier et ses contraintes réelles ou supposées, telles qu’elles s’opposent aux personnes chargées de cette sordide affaire. Les réactions et les mécanismes en action ont la couleur du vraisemblable, tout comme les scènes croquées sur le vif et les états d’âme des individus concernés. Bref, ça fonctionne, on est accroché de bout en bout, on se demande si oui ou non la vérité pourra être révélée par un flic/un juge/un journaliste et on applaudit au dénouement, très bien vu.

« V.I.P. », Laurent CHALUMEAU
Editions Grasset (270 p)
Paru en mars 2017

Repéré chez Dame Cuné

11 commentaires sur “« V.I.P. », Laurent CHALUMEAU

Ajouter un commentaire

  1. J’ai du lire un roman de Laurent Chalumeau il y a fort longtemps, j’ai souvenir d’une écriture pas forcément à mon goût, mais tu sais nous intriguer, dis donc ! On ne sait rien de la situation initiale… et c’est très bien, ne jamais trop en dire !

    1. C’est tout à fait ce qu’il faut faire : lire le début, pour voir si tu es OK avec l’écriture.
      Et pour répondre à ta question, d’abord, c’est pas des camemberts, c’est des PARTS DE TARTE (ben oui, on est gourmande ou on ne l’est pas … même si j’aime bien aussi le camembert) ^^ ! Et il s’agit d’une « cote d’amour », reflet de mon ressenti : 2 parts signifient, comme la grille sur le côté du blog le précise, que « j’ai bien aimé » et c’est tout à fait ça, au final, quelles que soient les qualités que je reconnais au roman.

  2. Je ne crois pas avoir lu Laurent Chalumeau jusqu’ici. Ce que tu dis de ce roman est très allécheant, je le garde en mémoire dans un coin de ma tête (les listes ne servent en réalité à rien …)

    1. Bien d’accord avec toi pour les listes : ça fait un moment que j’y ai renoncé (excepté pour mon maigre pense-bête pavés de l’été). Je me dis que, si j’ai vraiment envie de lire un livre, je m’en souviendrai quand je le croiserai en bibliothèque.

    1. Ce n’est pas une note, JAMAIS tu ne me verras noter un bouquin 🙂 ! C’est une cote d’amour, reflet-résumé de mon ressenti et mon ressenti n’est pas égal à la somme des points positifs d’un livre, on n’est pas dans une appréciation objective, c’est la manière dont j’ai « reçu » ce livre (fonction de sa tonalité, de ce qu’il véhicule, qui trouve un écho plus ou moins fort chez moi). Je sais, c’est subtil ^^ !

Pour commenter, c'est ici :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :