« La tresse », Laetitia COLOMBANI

Inde : Smita est une Dalit, une intouchable qui, chaque jour, munie de son panier en osier, vide à mains nues les fosses d’aisance des Jatts, les nantis. Mais Smita a décidé que, quoi qu’il en coûte, sa fille de six ans ne connaîtrait pas ce sort héréditaire : elle apprendrait à lire et écrire et aurait un métier.
Sicile : la jeune Giulia doit prendre la succession de son père à la tête d’un petit atelier capillaire maintenant menacé, au risque de se heurter à ses proches dans sa volonté d’en élargir les horizons.
Canada : Sarah est associée dans un prestigieux cabinet d’avocats. Elle élève seule ses trois enfants mais a toujours dû faire passer sa vie de famille au second plan pour réussir professionnellement. Jusqu’au jour où tout bascule.
L’auteur tresse son roman en entrelaçant les brins de ces trois récits.

C’est la curiosité qui m’a poussée vers ce livre au sujet duquel je voyais fleurir des avis positifs et comme ils évoquaient des histoires féministes, je me suis dit que ce serait dommage de passer à côté. Le roman est court et se lit facilement. Je me demandais ce qu’il allait advenir de chacune des trois héroïnes, toutes dotées de personnalités volontaires, et comment les histoires finiraient par se rejoindre (je n’étais pas en mesure de le deviner, faute d’un élément culturel que je ne connaissais pas), si bien que j’ai tourné les pages rapidement.
Si elles ne m’ont pas été indifférentes, l’histoire sicilienne et la canadienne m’ont laissée un peu à distance, une petite gêne ressentie pour ce qui est de leur authenticité : la première, parce que son côté romance ne me convainquait pas et la seconde parce que je trouvais le trait trop appuyé.
Je n’ai pas les mêmes réserves, en revanche, pour le récit indien qui montre une réalité terrible et m’a interpellée. Au point que j’ai regretté qu’il s’interrompe à un moment où l’on ne sait pas ce qu’il adviendra de ses protagonistes, j’aurais voulu continuer à les suivre pour être rassurée sur leur sort.

« La tresse », Laetitia COLOMBANI
éditions Grasset (224 p)
paru en mai 2017

30 commentaires sur “« La tresse », Laetitia COLOMBANI

Ajouter un commentaire

  1. Je n’ai pas été franchement convaincue non plus par ce récit au trait, comme tu le soulignes, souvent trop appuyé et un peu simpliste.

  2. Il me semble avoir lu un billet où le lien entre les histoires était raconté… Mais bah, je n’ai pas très envie de lire ce roman, ou plutôt j’ai d’autres lectures sur le feu (de toute façon il est à la bibli)

  3. Vu dernièrement en librairie, et j’ai voulu en savoir plus en te lisant – merci! Bon, je passe mon tour…
    Bonne journée à toi!

  4. Je crois que ce livre a bénéficié d’une bonne campagne de lancement… 😉 ce qui suffirait à m’en détourner provisoirement, à quoi s’ajoute quelques avis moins enthousiastes qui contrebalancent, et c’est très bien.

    1. Le thème est pour quelque chose dans son succès, il ne faut pas le négliger non plus et c’est toujours bien qu’on parle des femmes de manière positive, avec des portraits de personnages volontaires.

  5. J’ai failli l’acheter et finalement l’ai reposé… Depuis je ne lis que des avis mitigés. Ca me rassure. Mais la bibliothèque l’aura sûrement, si un regret me prend.

  6. En fait, ce livre aurait dû être beaucoup plus long et laisser le temps aux personnages. Le trait en aurait été moins simpliste et le propos plus fouillé.

  7. Je viens de terminer « La tresse » . Il se lit très facilement donc parfait au bord de la piscine ! J’ai bien aimé l’histoire de la petite indienne. J’avais très vite deviné le lien entre les trois histoires.

  8. J’ai eu la chance de le lire un mois à peine après sa sortie et du coup, je n’avais pas d’attentes précises. Comme toi, j’aurais aimé en savoir plus sur la destinée de cette mère indienne et de sa fille. Mais aussi sur celle des deux autres héroïnes.

Pour commenter, c'est ici :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :