« Frontier Hotel », Alan WATT

Après 13 ans de vie commune, Alice se décide à quitter son mari, une rock star bien plus âgée qu’elle. A court d’essence et d’argent, elle atterrit dans coin perdu de l’Oregon, Waiden. Elle loge dans le sordide Frontier Hotel puis trouve un emploi de fortune.
A Waiden, elle fait la connaissance de Webb Cooley, un homme qui l’attire, dont elle n’apprend pas tout de suite qu’il a fait de la prison. Mais alors même qu’une relation se noue entre eux, elle ne se résout pas à lui demander pourquoi il avait été incarcéré…

Le lecteur sait, lui, quel crime Webb a commis et appréhende autant que ce dernier la réaction d’Alice, car il faudra bien qu’elle l’apprenne. Il plane ainsi sur les pages une menace sourde, écho de la tension qui pèse sur la vie de Webb dont le passé ne cesse de ricocher sur lui : car la ville où il est de retour, en liberté conditionnelle, est celle qui l’a connu 19 ans plus tôt, au moment de son crime.
Alice se cherche, Webb craint de s’être égaré à jamais. Quelle chance une petite ville pauvre et sinistre comme Waiden, où l’on cultive les regrets et les rancœurs, peut-elle donc leur laisser ?

Chronique cinématographique (découpage rythmé en chapitres-séquences d’un film, du moins à mon regard et j’ai beaucoup aimé) et pénétrante (le plus du roman : on est dans la tête des personnages), « Frontier Hotel » sort des sentiers battus et nous mène où ne nous attendions pas. Un beau roman noir.

« Frontier Hotel », Alan WATT
Titre original Days Are Gone (2014)
Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Claire Breton
Editions du Masque (352 p)
Paru en juin 2017

14 commentaires sur “« Frontier Hotel », Alan WATT

Ajouter un commentaire

    1. J’en ai peu dit, je sais, mais je ne voulais pas déflorer, j’aime laisser au lecteur le plaisir (et l’envie !) de la découverte. J’espère que tu auras l’occasion de le lire 🙂 .

    1. Eh oui, il est arrivé hier, encore plus beau on est bien d’accord, en droite ligne de Miami, parce qu’en plus il a voyagé ! La Grande Fille a retravaillé la bannière initiale pour que ses dimensions collent avec le nouveau thème que j’avais choisi sur WP et elle en a profité pour l’enrichir (en y intégrant notamment l’élément aquatique, qui m’est cher) !

  1. Ah, mais je croyais que c’était un pavé parce que l’image du pavé apparaissait sur mon « feedly »… je vois que c’est plus raisonnable en longueur, sans compter d’autres qualités, aussi, pourquoi pas ?

  2. Ta bannière tire vers le fantastique on dirait ! J’aime bien le mélange de thèmes. Quant à la lecture du jour, je note. Qu’a-t’il donc fait cet homme ?

    1. Oui, la bannière a un côté fantastique qui n’est pas pour me déplaire 🙂 .
      Et pour ce qui est de te dire ce qu’a fait cet homme, ne compte pas sur moi, bien sûr ;).

Pour commenter, c'est ici :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :