Challenge Pavé de l’été 2015 : BILAN !

La 4ème édition du Challenge Pavé de l’été s’est achevée la semaine dernière et il est temps d’en dresser le bilan !

Nous avons été 57 à nous lancer dans la course au Pavé estival, en suivant les règles draconiennes que j’avais édictées.

16 d’entre nous n’ont pas, hélas (petite musique de violons affligés), franchi la ligne d’arrivée. Loin de moi l’idée de les dénoncer ici (mais il suffit de jeter un œil sur le récapitulatif pour les repérer, niark ! niark !) parce qu’après tout, qui suis-je pour me moquer, moi qui n’ose pas m’y inscrire, aux challenges, de peur d’échouer (eux, au moins, ils se sont inscrits, ils y ont cru !).

Grâce à vos sidérantes aptitudes au calcul mental, vous avez déjà déduit que nous étions 41 à avoir réussi notre challenge, en lisant au moins un pavé de 600 pages (voire plus), dans la joie, la bonne humeur, la douleur (rayez toute mention inutile), enfin l’essentiel était de l’avoir lu jusqu’au bout ce cher pavé (et là, une parenthèse s’impose sur la nécessité de bien le choisir, ledit pavé, parce que certains peuvent nous tomber des mains et, outre que le risque de blessure est réel, celui de rater le challenge l’est tout autant).

Cette année encore, la liste des titres retenus témoigne de la variété de nos lectures (même si une certaine Julia Glass a séduit plusieurs participantes), du classique aux littératures de l’imaginaire en passant par le roman contemporain et le polar, tous les genres étaient représentés.
18 des participants, une fois leur premier pavé lu, ont poursuivi avec un deuxième, voire avec un troisième (Dominique de Pape, Efelle, Icath), quand ce n’est pas un quatrième (Emma). Moi-même, je suis allée jusqu’à lire 6 pavés (un été de folie pavesque, vous dis-je !).

La plupart d’entre nous, et c’est là le principal, avons pris plaisir à notre(nos) lecture(s) : nous avons profité de l’été pour nous plonger dans ces pavés dont le nombre de pages a tendance à nous arrêter, effort qui s’est (assez) souvent soldé par de belles découvertes.

MERCI à tous pour votre entrain à participer et à partager 🙂 !

49 commentaires sur “Challenge Pavé de l’été 2015 : BILAN !

Ajouter un commentaire

  1. Argh, j’ai pas encore publié ma chronique de Nosfera2 qui comporte 640 pages… trop tard, mais j’ai tout de même une fiche, ce qui est peu, j’avoue… shame on me ! 😀

    1. No shame ! Il fallait lire un pavé pour réussir 🙂 !
      Et pour ce qui est des chroniques à la bourre, je te comprends, c’est d’ailleurs pour ça que j’avais repoussé la deadline de parution des billets au 7 octobre.

      1. Même avec la deadline, j’étais plus que dans le rouge ! 😀

        À ton autre édition, j’avais été plus vaillante, j’avais 3 ou 4 billets au moins. Bon, à ma décharge, le pavillon était lourd à lire.

  2. Merci pour ce bilan, Brize. J’ai lu aussi cet été L’art de la joie dans le cadre du mois italien d’Eimelle mais nous ne publierons les billets que le 27 octobre. Donc merci pour mes deux lectures faites pour ton challenge! A l’année prochaine?!!! 😉

  3. Super challenge. J’ai lu avec plaisir tous vos billets. C’est ainsi que j’ai découvert lonesome dove dont je ne suis pas encore remise ! Et puis merci aussi pour m’avoir acceptée en tant que non bloggeuse. A l’année prochaine. 😃

  4. Merci pour ce bilan ! Il me semblait en jetant un œil au récapitulatif que j’avais lu deux pavés. Effectivement, à la date du 15 août, j’ai laissé un petit comm. pour petit pavé n° 2 : Les collines d’eucalyptus. Et 888 pages de plus ! 😉

    1. Ah mais oui ! Et en plus j’ai lu et commenté ton billet … en oubliant d’ajouter le lien ! Je vais rectifier ça (et modifier le nombre de participants qui ont 2 pavés à leur actif 😉 !).

  5. Je me suis surprise moi-même en lisant deux pavés, mais avec Julia Glass ce n’est que du plaisir 🙂 (Et j’ai encore Illska et ses 597 pages en travers du gosier).

    1. Arghh ! Un pavé en travers de la gorge, ça doit faire mal 😉 ! Et ça va faire plus mal encore si je te dis que je me suis déjà laissée fléchir pour 5 pages manquantes ? Allez, je suis vache, là ! J’avais bien noté, lorsque j’avais lu ton billet, le nombre de pages du roman, qui en plus n’avait pas été aisé à lire et pour tout te dire j’avais apprécié que tu ne demandes rien … mais j’ignorais que cela avait généré chez toi une telle frustration 🙂 .
      (voir aussi ma réponse à Keisha)

    2. Tu sais que je suis plutôt du genre à respecter les règles ! Je connais le principe,si je demande ton indulgence pour 3 pages, d’autres la demanderont pour 5, la suivante opur 10 etc .. etc … pas d’autre attitude à avoir que la fermeté 😉

  6. Comme Aifelle, j’ai encore dans le gosier Effacement et ses 580 pages et quelques, alors si on compte les annexes et cartes… mais tu reconnaîtras que je n’ai même pas cherché à discuter avec toi, dura lex sed lex. Cela ne m’empêchera pas de lrie des pavés en dehors du challenge, toute l’année, selon les arrivages. Mais ce challenge peut booster notre énergie, c’est sûr. (message subliminal pour que tu le remettes en 2016)

    1. Ah ! Mais avec tes 580 pages et quelques, tu n’es pas dans le même cas qu’Aifelle, je refuse d’avoir pitié de toi 😉 !
      Blague à part, le coup des 600 pages vaut ce qu’il vaut, c’est une cote mal taillée car elle ne tient pas compte de la police de caractère ni de la mise en page, parfois diaboliquement aérée (la fois où j’avais laissé filé pour quelques pages, c’était pour « Cent ans de solitude » en version poche, celle que j’ai chez moi et que je ne pourrai jamais relire parce que c’est écrit tout petit-tout serré, dense comme c’est pas permis ! ) .Mais comme je n’ai pas moyen de « peser » le poids des mots (et comme certains seraient tentés de me faire prendre des vessies pour des lanternes), je bétonne sur mes 600 pages 🙂 !

      1. Mais ma belle, je t’en cause juste comme ça, je ne demandais pas de passe droit! ^_^ Oui, tout dépend de l’édition, en poche j’ai eu ça Fingers in the nose. Mais bon, je n’ai plus l’âge de jouer, je lis pour le plaisir! Et j’ai prévu un gros Trollope hors challenge. ce ne sont pas les idées qui manquent pour l’été prochain, tu te doutes bien… ^_^

  7. J’aime beaucoup ce challenge et j’ai pris le pli, chaque année de lire mon petit pavé pendant l’été. J’aimerais bien parvenir à en lire deux mais je n’ai pas encore réussi. Qui sait, peut-être en 2016 ?

  8. Un beau bilan et un rendez-vous à ne pas manquer chaque année, j’y ai participé avec grand plaisir. Euh, par contre ils ont dû me rester un peu en travers de la gorge car je n’ai pas ouvert un livre depuis un mois 🙂

  9. Merci à toi de l’avoir organisé ce challenge, je suis très fière d’en avoir 2 à mon actif et je n’ai pas fini de frimer auprès des copines. Plus sérieusement, j’aime l’idée de promouvoir la littérature longue qui prend du temps, surtout dans cette période où il faut lire vite et le plus possible.

  10. J’avoue que je fais partie de ceux qui n’ont pas franchi la ligne d’arrivée, et pour cause : mon pavé a fini par me tomber des mains et je n »ai pas eu le temps de me lancer dans un autre. Mais je compte re-tenter l’an prochain ! Qui sait, cette fois je tomberai peut-être sur une pépite ? 😉

    1. Ah ! Dommage que tu n’aies pas trouvé dans les genres que tu aimes, SF, fantasy ou bit lit ! Et je serais curieuse de savoir quel pavé t’est tombé des mains (pour ma gouverne) !

      1. C’est « La première femme nue » de C. Bouquerel. Biographie romancée de Phrynê, connue pour avoir été le modèle de la première statue grecque représentant une femme nue, donc. Autant le début j’aimais bien – plongée passionnante dans la Grèce antique, par un auteur qui s’y connaît – autant la multiplication des scènes crues (même limite porno) a fini par me faire abandonner.
        Mais je retenterai l’an prochain, avec une valeur sûre (SF ou fantasy, comme tu le suggères ;))

        1. Je ne connaissais pas du tout le pavé que tu as tenté (et là, je ne risque pas de chercher à le connaître 😉 ) . C’est bizarre, ce penchant pour les scènes crues, en tout cas si ça se voulait racoleur, avec toi c’était raté !

          1. Autant je comprends que, l’héroïne étant une prostituée, il y ait des scènes équivoques, mais là, c’était beaucoup trop trash ! Et non, je ne te le recommande pas, du coup ^^’

  11. Bonjour Brize, personnellement, je suis partante pour le challenge de l’année prochaine, car il y en aura un, c’est sûr. Bonne après-midi et merci.

  12. Je fais partie de ceux qui n’ont lamentablement pas franchi la ligne d’arrivée, je m’autoflagelle pour ça tous les jours, surtout quand on connaît mon médiocre score de lecture cet été, bouhou!

    1. Mais non, Tiphanie, faut pas t’auto-flageller comme ça, ça fait trop MAL 🙂 !!! Et puis, l’été, on peut faire autre chose que lire 😉 !

Pour commenter, c'est ici :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :