« Baignade surveillée », Guillaume GUERAUD

baignade surveilléeDans un camping près de l’océan, pas loin du Cap Ferret, Arnaud prend ses quinze jours de vacances rituelles début août. Il est accompagné d’Estelle, avec laquelle rien ne va plus, et de leur fils Auguste, neuf ans.
Déboule le frère cadet d’Arnaud. Max, au visage parcouru de tics, Max jamais à court de blagues en tous genres pour faire rigoler son neveu. Max qui a déjà fait de la prison et se fourre toujours dans des coups tordus.
Le dernier de ces coups tordus, on le découvre progressivement, au fur et à mesure des séquences venant entrecouper la narration par Arnaud des jours qu’ils ont passés ensemble …

Percutant et sombre, « Baignade surveillée » nous offre un quartier d’été où le soleil, la mer, les vagues et le sable, s’acharnent à lutter contre un destin que le lecteur craint de deviner (mais peut-être se trompe-t-il dans ses conjectures ?) et qui pèse sur tout le récit. Au milieu de ces adultes aux relations plus que tendues, une femme qui repousse son compagnon, deux frères que le passé ne suffit plus à lier, l’enfance joueuse et joyeuse d’Auguste peine à jeter de brefs éclats de lumière.

Un roman prompt aux métaphores, des mots taillés pour mieux cerner les maux, où les trajectoires personnelles se heurtent, dans une société tellement inégale qu’elle semble acculer certains à franchir les limites.

J'ai bien aimé !« Baignade surveillée« , Guillaume GUERAUDDialogues Croisés
Editions du Rouergue (collection La Brune) 125 p
paru en janvier 2014

Repéré chez Clara.
Les avis de Noukette, Jérôme , Stephie, Mokamilla

29 commentaires sur “« Baignade surveillée », Guillaume GUERAUD

Ajouter un commentaire

  1. Un écrivain que je n’ai pas encore lu. En voyant vos billets, je me dis que je rate quelque chose, mais le temps n’est pas extensible.

  2. je ne connais pas…c’est quand même impressionnant le nombre d’auteurs que je ne connais pas! alors que je passe tant de temps à lire
    bon celui-là me tente, mais ma liste est si longue!
    Luocine

  3. J’ai déjà lu cet auteur en jeunesse, c’est en effet très sombre… J’apprécie son style coup de poing mais la noirceur me repousse un peu… Je note quand même 😉

  4. Je ne connaissais pas non plus cet auteur du moins, je le croyais en lisant ton billet mais c’est lui qui a écrit la BD d’Alfred que j’aime bien « Je ne mourrai pas gibier ». Je n’avais pas fait le rapprochement mais quand je vois la longueur de sa bibliographie, je me demande demande si je lis suffisamment!

    1. Mais si, Mango, tu lis suffisamment ! De toute façon, il est mathématiquement impossible de tout lire, donc on est bien obligées de faire des choix.

  5. Ah il est noté, celui-ci, ça fait longtemps que je n’ai rien lu de Guéraud, auteur que j’apprécie beaucoup. Il ne fait pas de concession et c’est ça que j’aime.

      1. C’est parce qu’il avait horrifié ma libraire jeunesse avec Je mourrai pas gibier! Du coup je m’étais jetée dessus, j’ai mauvais esprit! 😉

  6. Bonjour Brize ! J’espère que tu vas bien ! je me demandais si tu organisais une nouvelle édition du challenge Pavé de l’été cette année ?

Pour commenter, c'est ici :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :