« August », Christa WOLF

AugustA 8 ans, August faisait partie des orphelins de l’Allemagne d’après-guerre et avait dû bénéficier de soins dans un château reconverti en sanatorium de fortune. Il était tombé sous le charme de Lilo, une jeune fille malade comme lui mais qui aidait aussi le personnel médical trop rare.
C’est un chauffeur de car âgé, maintenant, pourtant les souvenirs de cette époque demeurent encore très présents en lui. Il se les remémore, en même temps que s’achève le voyage organisé auquel il participe comme conducteur.

Je lis pour la première fois Christa Wolf (1929 – 2011), auteur allemand que je connaissais seulement de nom et qui bénéficie d’une grande renommée dans son pays. « August » est un récit très court, l’équivalent d’une nouvelle mais j’ai été impressionnée par la capacité de l’écrivain à installer des personnages et des atmosphères en si peu de temps. L’évocation du château-sanatorium rappelle la difficulté des conditions de vie de l’après-guerre et à quel point la tuberculose était alors un mal répandu. Lilo, jeune fille vive et tournée vers les autres, apparaît au premier plan, vue par les yeux d’August, un petit garçon trop tôt livré à lui-même et qui s’attache fortement à elle. August n’est pas un personnage extraordinaire et peu de choses seront capables de lui apporter de la joie, tout au long de sa vie d’homme simple que l’auteur évoque en quelques traits avec justesse et sensibilité.
A ce portrait subtil, la postface rédigée par le mari de Christa Wolf (dont on notera au passage l’extraordinaire relation qu’il entretint avec elle, soixante ans durant, puisqu’il était son premier lecteur et critique) apporte un éclairage précieux, en précisant qu’August a réellement existé et croisé, tout jeune, la route de la jeune fille qu’elle était. Il lui écrivit ensuite, à plusieurs reprises. Ce livre lui rend un bel hommage, ainsi qu’à tous ceux qui ont, comme lui, tracé leur modeste chemin dans une existence commencée sous de tragiques auspices.
Un texte qui m’a donné grande envie de poursuivre ma découverte de Christa Wolf.

J'ai beaucoup aimé !« August », Christa WOLFDialogues Croisés
Traduit de l’allemand (2012) par Alain Lance et Renate Lance-Otterein
Christian Bourgeois éditeur (56 p)
Paru en février 2014

13 commentaires sur “« August », Christa WOLF

Ajouter un commentaire

  1. Je n’y connais rien en littérature allemande et j’avoue ne pas y mettre beaucoup du mien pour découvrir, heureusement qu’il y a des billets comme les tiens pour pallier ces carences ! 🙂 Tu me ferais presque envie !!! ^-^

  2. Je n’ai jamais lu cette auteure, je ne connais que quelques écrivains allemands contemporains… Je vais voir si ma bibli la connaît, tu me tentes !

  3. Si tu veux continuer à découvrir Christa Wolf, je te recommande « Ville des anges ou The Overcoat of Dr Freud », un livre très fort, roman autobiographique où elle revient de façon subtile, sur l’après-chute du mur. Dans ce livre, la narratrice passe plusieurs mois en Californie.

    1. Je me souvenais que tu l’avais lu, celui-ci, tu m’en avais parlé à ce moment-là ! Ce sera sans doute avec lui que je poursuivrai ma découverte de l’auteur.

  4. Oh je suis très tentée ! Mais je vais essayer de le lire en allemand, justement je vais faire un tour prochainement à Cologne et pourquoi pas écumer les librairies de là-bas !

Pour commenter, c'est ici :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑