« Heather Mallender a disparu », Robert GODDARD

HeatherQuatrième de couverture :
Venue séjourner sur l’île de Rhodes pour se remettre d’un drame personnel, Heather Mallender disparaît brusquement au cours d’une balade en montagne, presque sous les yeux d’Harry Barnett, le gardien de la villa où elle résidait. Soupçonné de l’avoir asassinée, Harry est laissé en liberté, faute de preuves. Ce quinquagénaire alcoolique et désabusé décide alors de mener l’enquête à partir de sa seule piste : les vingt-quatre dernières photos rises par la jeune femme. Cliché après cliché, il va ainsi reconstituer les dernières semaines de sa vie, entre la Grèce et l’Angleterre. Mais plus il apprend de choses sur le passé d’Heather et plus le mystère s’épaissit.

Voilà mon troisième (et dernier) pavé de l’été, qui m’a bien tenu compagnie début août lors d’un long trajet en train (retour du sud-ouest à Lille).
Pour avoir lu déjà certains commentaires à son sujet et aussi parce qu’il n’est pas édité dans une collection de polars, je ne m’attendais pas à ce qu’il s’agisse d’un thriller. Heureusement car dans ce cas j’aurais été déçue. J’en profite pour souligner que je ne partage pas l’avis critique rapporté au dos du livre, qui évoque « un pavé à suspense à devenir asocial et insomniaque ». Personnellement, j’ai pris plaisir à cette lecture, mais même si ma curiosité était éveillée, ce roman ne m’a pas poussée à me coucher à des heures indues comme d’autres ont pu (su) le faire.
Ceci dit, je n’ai eu aucun mal à m’intéresser à Harry Barnett et pourtant ce n’est pas le héros idéal ! Eh bien, et c’est là qu’on juge du talent de l’auteur, on lui emboîte le pas et nous aussi on veut savoir où diable a pu passer Miss Heather Mallender. Comme Harry, nous ne sommes pas au bout de nos surprises (l’une d’entre elles n’en était pas une pour moi, mais je n’avais pas tout deviné, tant s’en faut).
Un bon moment de lecture.

J'ai bien aimé !« Heather Mallender a disparu », Robert GODDARDpavé de l'été LOGO 2013 V2rd180
Titre original Into the Blue (1990)
Traduit de l’anglais par Catherine Orsot Cochard
Sonatine Editions (2012)
Le livre de poche (2013) – 715 p

31 commentaires sur “« Heather Mallender a disparu », Robert GODDARD

Ajouter un commentaire

  1. Moi aussi j’en ai lu des bribes dans le train en mars !!! Je ne m’attendais pas du tout à un thriller, je n’ai pas eu d’insomnie mais je le trouve très bien écrit dans le genre et je ne l’ai pas lâché malgré des conditions de lecture qui auraient pu faire que…

  2. Je l’ai acheté car j’avais adoré « Par un matin d’automne », l’ambiance, l’époque. Pas le même topo ici mais je pense que ça devrait quand même me plaire.

Pour commenter, c'est ici :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑