« La poussette », Dominique de RIVAZ

Pour elle, tout a commencé avec un accident de poussette, le moment où, dans sa vie, tout s’est figé.
Elle était apprentie puéricultrice et la monitrice l’avait laissée emmener son propre bébé en promenade. Mais au retour, à la fin de la descente, la roue avant s’est bloquée et l’accident est arrivé.
Ensuite, elle a fait autre chose. De l’horticulture.
Et rencontré un homme, qui ramassait des balles de golf usagées perdues au fond des trous d’eau, des balles de toutes les couleurs rassemblées par catégories dans leurs tonneaux.
Et tout s’est enchaîné.
Mais pas forcément très bien.
Parce qu’il y avait toujours, à l’arrière-plan, ce fichu accident de poussette…

Inutile de vous en dire davantage car le récit est court, une longue nouvelle en somme.
Court et surprenant, qui commence tragiquement, puis semble se parer de fantaisie, opte pour le ton plus léger de la comédie romantique, avant d’emprunter d’autres virages.
En pointillé se dessine le portrait d’une jeune fille aux marges de la réalité, vive et spontanée, mais qui s’égare parmi les pièges de ses désirs et de ses peurs.
Une histoire comme un conte, qui vous embarque facilement au fil de son courant vers des rivages auxquels on ne s’attendait pas toujours, d’où l’on sort légèrement étourdi… et intrigué par la pirouette finale.

« La poussette », Dominique de RIVAZ
Editions Buchet-Chastel (106 p)
Paru en mai 2011

Les avis de : Cathulu, Clara

12 commentaires sur “« La poussette », Dominique de RIVAZ

Ajouter un commentaire

  1. Oups, j’ai inséré mes liens trop vite, ça y est, c’est rectifié, merci !
    Il y aurait beaucoup à dire sur ce roman… mais malheureusement ce n’est pas possible sans déflorer l’histoire et j’ai aimé être surprise (et je sais que tu aimes l’être aussi). Franchement, risque-toi : il se lit très vite mais il a sa petite musique à lui, bien particulière, qui risque de te trotter un moment dans la tête…

  2. J’avais hésité à sa sortie (ben oui, les auteurs suisses sont déjà peu nombreux) mais je n’arrivais pas à être tentée par l’intrigue de base. Tu me refais hésiter… finalement pas besoin d’une intrigue aux multiples rebondissements pour apprécier un texte…

  3. J’ai cru d’abord à la présentation d’un livre drôle. Visiblement ça n’est pas le cas. Vu les opinions qui en ressortent je me le note.

Pour commenter, c'est ici :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑