« Opération Vent Printanier » (tomes 1 et 2), WACHS et RICHELLE

Les 16 et 17 juillet 1942, plusieurs milliers de Juifs, enfants compris, allaient faire l’objet dans différentes villes de la France occupée d’une rafle massive à leur domicile, organisée par le gouvernement de Vichy et mise en œuvre par les policiers et gendarmes français. A Paris, parqués au Vélodrome d’Hiver, ils seraient ensuite acheminés vers des camps d’extermination. Cette terrible opération portait le doux nom, trompeur, d’« opération Vent Printanier ».
C’est à cette époque que se situe ce diptyque (les deux albums constituent une histoire complète) qui, contrairement à ce que je pensais et à ce que le titre laisse entendre, n’évoque la rafle que fugitivement, même si son ombre funeste plane sur la ville et le destin de ses habitants.
Le scénariste, Richelle, accompagné du dessinateur Wachs au trait classique bien adapté, campe un Paris sous l’Occupation au quotidien, où chacun s’est plus ou moins résolu à prendre son parti de la situation, voire à adapter son mode de vie en fonction d’elle et doit le cas échéant assumer ses propres contradictions. On suit plus particulièrement le parcours de Charlotte, une jeune fille que l’antisémitisme révolte, contrairement à certaines de ses camarades, mais qui se prend d’amitié pour un jeune soldat allemand pendant que son père, policier, supporte difficilement le rôle qu’on lui fait jouer vis-à-vis des juifs. Et celui de Lucien, un jeune homme qui veut venir en aide à son père, commerçant en difficulté, mais en usant d’expédients de plus en plus douteux…
Certes, cette évocation est romancée : les personnages, sans être stéréotypés, rendent compte des différentes attitudes possibles dans un contexte donné et leur manière de se croiser relève davantage des desseins d’un auteur tout-puissant que du hasard, mais elle est suffisamment nuancée pour sonner juste. Elle offre un aperçu assez réaliste des compromis que certains de nos compatriotes ont pu être tentés de faire, quand il ne s’agissait pas des compromissions dans lesquelles ils se sont laissés aller, glissant des combines en tous genres à la collaboration. Donnant à voir l’antisémitisme primaire en même temps que, de la part de ceux qui le rejettent, des gestes ponctuels de soutien dictés par la seule compassion, elle nous invite à nous interroger sur la notion de désobéissance éthique face à des idéologies dominantes inhumaines.

« Opération Vent Printanier » (tomes 1 et 2), Pierre WACHS et Philippe RICHELLE
Parus en 2008 et 2009

9 commentaires sur “« Opération Vent Printanier » (tomes 1 et 2), WACHS et RICHELLE

Ajouter un commentaire

  1. Je l’avais noté je ne sais plus où ! Cela m’a l’air assez classique mais le sujet reste assez peu traité en BD et cela m’a l’air réussi d’après ce que tu en dis. Et puis, j’adore le fait qu’il n’y ait que 2 tomes (bon, 3 aurait été honnête aussi ! mdr !)

  2. Je l’avais repéré en librairie et c’est vrai que je m’attendais à un récit centré sur la rafle du Vel d’Hiv et j’ai été surprise, mais ce n’est pas sans intérêt, loin de là. Et puis, comme tu le soulignes, c’est tellement rare, maintenant, qu’on ne nous embarque pas dans des séries à je ne sais combien de volumes !

    1. Choupynette, le dessinateur, c’est Wachs (et dans « Amours fragiles », c’est Bleuriot), Richelle est le scénariste, mais dans les deux cas c’est un graphisme classique, d’où ta confusion.

  3. J’ai repéré ce diptyque sur cet épisode de la 2e GM à la bibliothèque dernièrement … Même le graphisme est très classique, j’ai très envie de me laisser tenter et de les prendre pour les lire. Je trouve que c’est une autre manière de faire connaître l’histoire en général aux générations les plus jeunes, moins branchées sur les livres que nos âges !

    1. Tu as raison, d’autant plus que ce diptyque invite à la réflexion (le comportement des uns et des autres dans une situation très particulière…), ce qui n’est pas négligeable.

  4. Bonjour Brize, merci pour ce conseil : deux BD sur un sujet tragique de l’histoire de France peut inciter à vouloir connaître mieux cette époque. Bonne journée.

Pour commenter, c'est ici :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑