« Palimpseste », Charles STROSS

Présentation de l’éditeur :
Drame écologique, guerre nucléaire, catastrophe naturelle… A plus ou moins long terme, toute civilisation est vouée à disparaître. Cela s’est d’ailleurs produit des millions de fois depuis la formation de notre planète.
Pour préserver l’humanité de ces inévitables apocalypses, des agents venus d’un lointain futur voyagent tout au long de l’histoire de la Terre : à chaque fin du monde, ils sauvent ce qui peut l’être, et permettent ainsi à notre espèce de renaître de ses cendres. Mais toute intervention sur l’histoire a ses conséquences, parfois tragiques…
Pierce est l’un de ces agents, un patrouilleur du temps promis à une brillante carrière. Pourtant, sa vie bascule le jour où sa famille et l’époque qui l’abritait son « effacées » par une nouvelle version de l’histoire, tel un palimpseste. Son seul espoir réside à la fin des temps, où sont archivés tous les pans disparus de l’histoire.
Dans l’infini des possibles, retrouvera-t-il celle qu’il aime ?

Ce pitch séduisant cache un roman court mais très dense, où m’a gênée l’insertion à plusieurs reprises de la description d’une série de diapositives prospectives sur le devenir de la Terre mais aussi du système solaire et des galaxies, avec un côté hard science astrophysique qui m’est, reconnaissons-le, un peu passé au-dessus. Refroidie, dès leur première apparition, par ces pages trop ardues pour moi, j’ai eu du mal à reprendre goût à l’histoire, dont les prémices m’avaient pourtant séduite. J’ai malgré tout apprécié l’enchâssement quasi perpétuel d’histoires dans l’(H)istoire, avec ce principe de réécriture qu’est le palimpseste et l’énigme représentée par le parcours du jeune Pierce, qui essaie de démêler les fils de son (ses) histoire(s) personnelle(s). De ce point de vue-là, le roman est parfaitement maîtrisé dans sa structure : l’auteur nous emmène exactement où il voulait, intégrant progressivement la formation de Pierce comme agent de la Stase à un environnement dont le lecteur découvre la complexité mais sans être en mesure, jusqu’à la fin, d’en appréhender le schéma d’ensemble. Le postulat initial dépassait déjà le thème classique des voyages dans le temps (du moins tel que je le connais), s’en affranchissant grâce à cette ouverture sur l’infinité des possibles que sont les Réensemencements successifs. Et l’auteur prolonge cette perspective par une réflexion politico-philosophique qui donne encore plus de portée à l’histoire d’un individu, devenue emblématique.

Charles Stross, avec ce « Palimpseste » qui remporta le Prix Hugo en 2010, n’en est pas à son coup d’essai mais c’est la première fois que je le lisais. Ce ne sera sûrement pas la dernière : certaines scènes extraordinaires ont frappé mon imagination et, si j’ai regretté que les personnages ne soient pas davantage fouillés, ce que ne permettait le format court adopté par l’auteur, j’ai apprécié la qualité de son écriture et la construction de son histoire… même si je ne suis pas certaine d’avoir tout compris !

« Palimpseste », Charles STROSS
Editions J’ai Lu (159 p)
Paru en mai 2011

D’autres avis chez : TamaraPitiland , Keisha …
A lire : la présentation et l’analyse d’Anudar (qui met l’oeuvre en perspective en la rapprochant de « La fin de l’éternité« , d’Isaac Asimov) et, si l’anglais ne vous rebute pas, un article très fouillé ici .

10 commentaires sur “« Palimpseste », Charles STROSS

Ajouter un commentaire

  1. Damned, ton billet m’avait échappé (j’ai ajouté le lien) !
    C’est marrant de voir notre différence de sensibilité concernant les passages diapositives, qui t’ont séduite, toi.
    Et pour les Princes Marchands, il est toujours possible que je me laisse tenter !

    1. Tu peux toujours essayer, mais tu sais à quoi t’attendre. Et puis, tu peux réagir différemment, comme Keisha qui n’a pas été rebutée par les pages d’astrophysique.

Pour commenter, c'est ici :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑