« Eveil », Robert J. SAWYER

     A quinze ans, Caitlin, aveugle de naissance, vient néanmoins de quitter l’institution pour non voyants où elle étudiait jusque là pour rejoindre un lycée « normal ». C’est aussi une habituée d’internet, qui maîtrise à la perfection la navigation sur le web.       

   L’arrivée d’un mail du spécialiste japonais Kuroda va bouleverser sa vie. Il lui propose en effet un appareillage particulier qui lui permettrait de voir !

   Mais l’opération ne donne pas le résultat escompté : au lieu du monde réel, c’est le monde virtuel du web que Caitlin peut percevoir, sous forme d’un maillage mouvant de lignes et de formes brillantes et colorées et, dans celui-ci, quelque chose semble vouloir capter son attention…

   « éveil » est un roman de science-fiction dont le développement s’appuie certes sur des théories scientifiques et/ou technologiques (c’est souvent le cas, en SF !) mais en restant très abordable, y compris je pense pour des lecteurs peu familiers du genre (ce qui ne va pas toujours de soi pour les romans lorgnant du côté de la hard SF, même si la complexité a son charme).

   La trame principale tourne en effet autour de Caitlin, une héroïne qui a conscience de ses capacités (sur le net, son pseudo est Calculatrix car elle est très douée en maths), mais sans se la jouer et s’avère surtout une personne attachante car attentive aux gens, ses proches déjà (sa mère, qui lui a sacrifié sa carrière d’économiste et son père, qui l’aime à sa façon, fort peu démonstrative), son amie dans son nouveau lycée puis le Dr Kuroda. La manière dont l’auteur a utilisé sa perception de non voyante mais de familière d’internet pour amorcer le récit m’a semblé très bien trouvée, avec ce côté plausible qui me plaît toujours beaucoup dans la SF.

   A ce fil narratif central s’en ajoutent deux autres. Le premier concerne un drame sanitaire en Chine et met en scène un hacker, Sinanthrope. Le second se rapporte à Chobo, un chimpanzé ayant appris le langage des signes et entouré d’une équipe de scientifiques. Ces deux récits secondaires mais qui possèdent leur propre richesse croisent celui de Caitlin et contribuent à expliciter l’émergence de celui qu’elle appelle « le Fantôme ».

En arrière-plan, des références à l’histoire d’Helen Keller, que Caitlin connaît sur le bout des doigts, viennent étayer la thématique de l’éveil d’une conscience qui jusque là s’ignorait elle-même, envisagée ici de manière originale et piquant l’intérêt.

   Roman intelligent et sensible, sympathique et enlevé, « éveil«  se lit facilement et avec plaisir. C’est le premier volume d’une trilogie et je suis curieuse de découvrir la suite d’une histoire qui n’en est encore qu’à ses prémices mais semble prometteuse.

« éveil« , Robert J. SAWYER

éditons Robert Laffont, collection ailleurs et demain (392 p)

Paru en janvier 2010.

Les avis de Loula et Zizannette .

(réédition d’un article paru le 16/03/2010)

11 commentaires sur “« Eveil », Robert J. SAWYER

Ajouter un commentaire

  1. J’avais lu Calculating God de cet auteur à une époque et j’avais trouvé ça assez original sans être génial non plus, mais intéressant donc. Depuis je voulais lire d’autres de ses romans mais je l’ai un peu oublié, le temps passant… Cette trilogie dont tu parles m’intrigue et j’ai bien l’impression qu’elle pourrait me plaire. Noté!

    1. Je suis en train de lire « Merveille », ce qui me permettra de porter ensuite une appréciation d’ensemble sur cette trilogie.

  2. L’idée de départ est tentante … et une trilogie, cela reste raisonnable ! Par contre, je suis moins sûre que la biblio l’achète car il y a beaucoup de choix en parution SF et qu’apparemment, les livres sont peu empruntés (et donc ils n’achètent que des titres qu’ils sont sûrs de « rentabiliser » !)

  3. Ton billet est tout à fait convaincant et me donne bien envie de replonger un peu dans la SF surtout si celle-ci n’est pas trop hard. Ce roman me tente avec son héroïne qui semble bien attachante.

  4. @Brize : C’est vrai que ce tu en dis est tentant. Une fois de plus, je me serais laissé rebuter par la couverture (je déteste les couvertures Ailleurs et demain, alors même que j’aime la SF…) ; je te remercie donc pour le conseil.
    @Joëlle : ce que tu dis sur les bibliothèques est très vrai. La plupart ne peuvent pas acheter beaucoup de véritable SF (plutôt du fantastique ou de la fantasy) en raison de son lectorat réduit. C’est tellement dommage.

  5. Je viens de terminer ce premier tome et j’en ressors complètement enchantée!! Je n’ose aller lire tes avis sur les tomes suivants mais il va sans dire qu’ils vont vite rejoindre ma PAL!

  6. Je te comprends, je ferais exactement comme toi !
    Bon, c’est pas tout ça, mais maintenant j’espère que tu poursuivras rapidement cette lecture pour que je puisse connaître tes impressions.

Pour commenter, c'est ici :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑